Bernard de LATTRE et ses compagnons d'Indochine (article de François Mauriac)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bernard de LATTRE et ses compagnons d'Indochine (article de François Mauriac)

Message  Bawouan le Jeu 2 Fév - 13:16

Bonjour à tous,
Je vous propose de méditer ce superbe article de François MAURIAC paru dans le Figaro du 4 Juin 1951 :



"L'éloquence devient horrible quand le sacrifice des jeunes hommes en est le prétexte. Je voudrais, ce matin, trouver les mots les plus simples, les plus dépouillés; car nous ne pouvons céder à la tentation du silence : naguère encore, nous nous penchions sur le triste secret d'autres J3 ( un surnom donné familièrement aux adolescents en France à partir de 1943 ); ceux qui viennent de donner leur vie ont, eux aussi, quelque chose à nous dire, quelque chose que connaissent avant eux tous les garçons déjà endormis dont le Général de LATTRE parlait à un journaliste dans le moment même où son fils se battait et mourait :"La Guerre d'Indochine a coûté trois cents jeunes officiers par an...".
Ce dont ces soldats, au prix de leur vie, s'éfforcent de persuader les Français de cette génération, c'est que ce monde n'est pas absurde, c'est que du plus humble d'entre nous à la nation française tout entière, de cette nation à l'Europe et à tout le genre humain, le mot "vocation" a retrouvé un sens. Certes, cette Guerre d'Indochine demeure pour la France une épreuve devant laquelle nous comprenons que beaucoup de jeunes esprits aient regimbé, qu'ils aient cédé à un premier mouvement de révolte et de refus; plus fratricide qu'aucune autre, cette guerre, il est trop vrai ! Et pourtant, nous devons l'assumer, puisqu'elle nous a été imposée par un adversaire qui, lui-même, n'est plus libre, hélas ! de saisir la main que nous lui tendons, car il ne s'appartient plus. Bernard de LATTRE et ses compagnons nous le redirons, morts, avec plus de force et de persuasion qu'ils ne l'eussent fait vivants. Ils se sont battus avec le Vietnam et pour le Vietnam, pour un peuple qui ne croit qu'il y ait contradiction entre sa liberté recouvrée et la présence de la France. Ils ont consenti à mourir parce que, abandonner l'Indochine, c'eût été trahir à la fois une nation qui nous a fait confiance et nos pères qui nous ont laissé une oeuvre à poursuivre et à parachever, une mission que certains, sans doute, ont pu trahir, dont beaucoup ont méconnu l'esprit. Il n'empêche qu'à travers toutes les injustices particulières, tous les abus de l'argent et de la puissance, elle s'est poursuivie, cette mission, grâce à une lignée ininterrompue d'hommes qui ne cherchaient pas d'abord leur intérêt, qui servaient ... Que servaient-ils? Ah ! tous les mots sont dévalorisés; nous n'osons plus parler de civilisation chrétienne, d'humanisme chrétien. Nous l'osons d'autant moins, que nous sommes contraints de défendre cette civilisation, cet humanisme, avec les mêmes armes dont se sert l'adversaire qui, lui incarne un esprit, celui de Moscou, qui lui aussi, assume une mission, sert une idée.
Et pourtant Bernard de LATTRE et ses compagnons ne sont pas morts pour la défense d'un ordre injuste et inhumain (le fils du général de LATTRE devait être plus qu'aucun autre sensible à ce que notre société d'Occident représente encore d'injustice), mais ils sont morts pour que la Liberté de penser, d'écrire, de croire, de travailler, de prier, subsiste dans le monde, pour que les hommes et les femmes d'Occident puissent s'endormir le soir sans craindre que la police les réveille à l'aube, pour que la lèpre concentrationnaire ne gagne pas sur ce qui subsiste encore de terres libres en Asie et en Europe. La Guerre d'Indochine continuera de nous accabler et de nous faire horreur. Mais cette mauvaise conscience, mais cette honte que beaucoup ressentaient, le sacrifice de Bernard de LATTRE et de ses compagnons achève de nous en délivrer.
Et peut-être vont-ils réveiller chez beaucoup de jeunes gens un sens, non certes détruit mais endormi, et là encore nous hésitons à récrire le mot, celui dont BERNANOS fut le dernier à se servir sur le ton et avec la voix qu'il fallait : le sens de l'honneur, de l'honneur français. Certes dans les rangs de la Résistance, comme sur le Rhin, sur le Danube et en Italie, d'autres Français l'avaient retrouvé pour eux-mêmes, ce sens de l'honneur, mais non peut-être pour la nation humiliée et fourbue, en proie aux tristes séquences de quatre ans d'occupation ennemie. C'est aux combattants d'Indochine, aux jeunes morts de cette guerre qu'ils ont faite sans haine dans le coeur et par fidélité à la vocation d'une France qui a paru parfois les oublier, sinon les renier, ceux à qui il appartient de rendre les Français conscients de ce que PEGUY et BERNANOS entendaient par honneur. Telle m'apparaît être la mission propre de Bernard de LATTRE et de ses compagnons- et parmi ces derniers, ayons une pensée pour tant de pauvres enfants égarés dans le remous des factions antagonistes, et qui étaient allés en Indochine "se racheter" comme ils disaient. Mais ils ont racheté infiniment plus qu'eux-mêmes. Tous, de quelque côté qu'ils viennent, demeurent les garants de la France enfin réveillée, et leur promotion portera devant l'Histoire, comme déjà dans nos coeurs, le nom de Bernard de LATTRE".

Bien cordialement
Jérôme


Dernière édition par Bawouan le Ven 3 Fév - 6:34, édité 1 fois
avatar
Bawouan

Messages : 877
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard de LATTRE et ses compagnons d'Indochine (article de François Mauriac)

Message  Admin le Jeu 2 Fév - 13:46

Bonjour Jérôme,

Superbe article de François Mauriac, à portée universelle autant qu'intemporelle.
Je l'ai mis en post-it pour plus de visibilité et afin qu'il ne se perde pas au milieu de nos sujets d'hommages aux soldats tombés en Indochine.

cordialement,
Antoine.
avatar
Admin
Admin

Messages : 1601
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)

http://laguerreenindochine.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard de LATTRE et ses compagnons d'Indochine (article de François Mauriac)

Message  Bawouan le Jeu 2 Fév - 16:00

Re,
Merci Antoine pour la mise en première place de cette excellente éloge de l'officier Français tombé en Indochine et à travers lui du combattant du Corps Expéditionnaire !
Pour information: plus de 1000 officiers de la Promotion EMIA "VICTOIRE" dont est issue Bernard de LATTRE ont servi en Indochine, 162 y sont morts !
Cordialement
Jérôme
avatar
Bawouan

Messages : 877
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bernard de Lattre et ses compagnons

Message  gibert j le Ven 13 Juil - 21:37

Bonsoir,superbe article de Francois Mauriac.
Rappelons que Bernard De Lattre,est mort le 30 Mai 1951,vers 3h30,tué par des tirs de mortiers,bléssé grievement aussi,son adjoint,le Lt Guy Mercier,décédé,quelques heures plus tards, appartenait au 8éEscadron du Bataillon e Marche du 1er Chasseurs.
Le lieutenant Bernard De Lattre De Tassigny a été fait Chevalier de la Légion D'Honneur et décoré de la Croix de Guerre avec Palme,pour le motif suivant:
Jeune officier plein d'enthousiasme et de flamme qui,dés son arrivée en Indochine,s 'est aussitot adapté a des fonctions importantes et nouvelles pour lui en obtenant partout de spendides résultats.
Appelé a constituer le 8é escadron du 1er Chasseurs,a formé cette unité en quinze jours,avec de jeunes vietnamiens,a su lui communiquer sa foi ardente et l'amener au combat dans les conditions les plus brillantes.
Est tombé héroiquement en plein combat,donnant l'exemple des plus belles vertus militaires,a l'aube d'une carriére exceptionnellement billante,ouverte en France dans la résistance dés l'age de 15 ans.

Extrait du journal d'époque:France Indochine,d'aout/septembre 1951.

gibert j

Messages : 19
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 75
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard de LATTRE et ses compagnons d'Indochine (article de François Mauriac)

Message  Navarre sans peur le Sam 14 Juil - 11:42

Bonjour et un grand merci pour cet article plus que poignant.
avatar
Navarre sans peur

Messages : 189
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 21
Localisation : Haut-Rhin

Revenir en haut Aller en bas

famille de LATTRE de TASSIGNY

Message  diplodocus le Mer 2 Jan - 19:00

Tous les ans depuis maintenant quelques années, à l'Ascension, je me rend à Chantonnay (Vendée) pour y faire une marche de 4 jours, au sein de l'équipe France Défense Nation.

Le troisième jour après l'arrivée et remise en condition nous nous retrouvons tous au petit cimetière de Mouilleron en Pareds pour rendre les Honneurs au Maréchal de LATTRE, à son fils ainsi qu'à madame la Maréchale.

C'est toujours un moment fort en émotion.

La maison natale du maréchal est transformée en petit musée et se visite.

L'on peut également y visiter le musée des deux Victoires dédié au maréchal ainsi qu'à Clémenceau, lui aussi natif de ce petit village.
avatar
diplodocus

Messages : 18
Date d'inscription : 31/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard de LATTRE et ses compagnons d'Indochine (article de François Mauriac)

Message  Honneur le Lun 18 Fév - 19:30









Slts.

Honneur

Messages : 15
Date d'inscription : 13/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Obsèques du Lt MERCIER à AUBETERRE S/DRONNE 06.06.51

Message  DAILLIEZ Michel le Jeu 22 Mai - 9:05

Bonjour.
A ce merveilleux récit, je vais me permettre d'y joindre le nom du Lt.MERCIER tué le même jour que le fils DELATTRE en INDOCHINE. Les deux dépouilles après passage aux invalides ont été dirigés vers leurs sépultures familiales le 06.06.1951.
C'était avant mon départ en INDOCHINE ( départ le 13.01.53 ) j'étais engagé volontaire ( 18 ans ) au 2 éme Cuirs d'ANGOULÊME ( quartier BOSSUT) colonel BALLOT. Nous étions deux MDL désignés (MDL BERGERON et moi même ) par notre régiment pour nous rendre au village de AUBETERRE-SUR-DRONNE avec 24 hommes pour accueillir, le fourgon mortuaire transportant le cerceuil du lt.MERCIER et y rendre les honneurs sur le parvis de l'église. La cérémonie prévue à 18 h00 n'a eu lieu qu'à 23h45, durant cette attente nous avons discuter avec les différents habitants, la mort de cet officier et celle du LT DELATTRE avait provoqué une forte émotion dans cette population.
J'ai pu apporter aujourd'hui ces précisions, car j'ai retrouvé une carte postale du village que j'avais adressé à mes Parents, et écrite en attendant l'arrivée du convoi mortuaire qui avait pris du retard.
Souvenir gravé dans ma mémoire( j'avais 18 ans et rêvais de partir rapidement pour les venger )
Amicalement.

DAILLIEZ Michel

Messages : 30
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 84
Localisation : NICE

http://michel.dailliez@sfr.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard de LATTRE et ses compagnons d'Indochine (article de François Mauriac)

Message  Bawouan le Jeu 22 Mai - 10:57

Bonjour Michel,
Un grand Merci pour votre témoignage, certes, certains héros sont tombés l'oubli, le fils De LATTRE est le type même de ces jeunes officiers tombés en Indo, à travers lui c'est à tous ces hommes que nous rendons hommage
Amicalement
Jérôme !
avatar
Bawouan

Messages : 877
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard de LATTRE et ses compagnons d'Indochine (article de François Mauriac)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum