Philippe Leclerc de Hauteclocque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  Admin le Ven 27 Fév - 22:19

Bonjour,

Le maréchal Leclerc est resté une grande figure de ce corps expéditionnaire qu'il accompagna à ses balbutiements. Premier général en chef, c'est un chef de guerre extraordinaire qui entreprend le début de la pacification en Indochine. La cohabitation difficile avec l'amiral d'Argenlieu et le combat inattendue contre le vietminh après la capitulation japonaise puis ce sera les premières pages héroïques écrites par des soldats parfois vétérans de toutes les campagnes de la France Libre (du Tchad au Rhin). Rendons hommage à ce monsieur d'exception qui, décédé à 45ans, eu malgré son âge une vie bien remplie

Petite biographie :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Leclerc_de_Hauteclocque
Résumé d'une exposition Leclerc et l'Indochine :
http://www.paris-france.org/musees/Memorial/annales_musees/comunique_presse/com_indo.htm


Leclerc et l'oncle Ho
Source de l'image : http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19450309

cdt, Antoine.

Admin
Admin

Messages : 1601
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)

http://laguerreenindochine.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  lr le Ven 27 Fév - 22:56

bonsoir

sauf que la photo original est en noir et blanc
ca me gonfle ces photos colorisees; je vais essaye de retouver la vrai photo et la proposer ici

lr

lr

Messages : 1397
Date d'inscription : 31/12/2008
Localisation : bord de la mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  Daniel Laurent le Dim 14 Juin - 5:56

Philippe Marie de Hauteclocque, dit Leclerc


Né le 22 novembre 1902 à Belloy-Saint-Léonard dans la Somme , mort près de Colomb-Béchar en 1947, Philippe de Hauteclocque dit Leclerc est issu d’une vieille famille aristocratique de tradition militaire.
On peut dire que cet homme est très brillant, en effet il sort de l’École militaire de Saint-Cyr en 1924, de l’Ecole d’application de la cavalerie de Saumur en 1925, sert au Maroc où il participe à des opérations de pacification et revient en tant qu’instructeur à Saint-Cyr. Nommé capitaine en 1934, il réussit en 1938 le concours de l’École de guerre, dont il sort major en 1935.

Capitaine d’état-major à la 4e division au début de la Seconde Guerre mondiale, il combat sur le front belge. En mai 1940 il rejoint les lignes françaises, capturé par les allemands il s’évade et retourne au combat.

Le 25 juillet 1940 après avoir quitté la France par l’Espagne, il est l’un des premiers à rejoindre le Général de Gaulle.
Tout s’enchaîne : chef d’escadron il est envoyé en Afrique aux côtés de Claude Hettier de Boislambert et de René Pleven pour gagner l’Afrique-Equatoriale française à la cause de la France libre. Il accomplit cette mission dès fin août 1940.
Commandant militaire du Tchad, le 1er mars 1941 Leclerc s’empare de l’oasis de Koufra, tenue par les troupes italiennes et fait devant ses hommes le serment de ne déposer les armes que lorsque les couleurs nationales flotteront sur la cathédrale de Strasbourg.
Il participe à toutes les batailles menées dans le Sud tunisien, nommé général de division en mai 1943, Leclerc est chargé par le général de Gaulle de former au Maroc la 2e division blindée, composée notamment des tirailleurs sénégalais du Tchad et des chasseurs d’Afrique de Dakar. La 2e DB sera en Grande-Bretagne en avril 1944 pour préparer le débarquement en Normandie.

1er août 1944, Leclerc est sur le sol français, il mène sa division jusqu’à Paris, où elle entre triomphalement le 24 août. Le 25 août il reçoit avec le colonel des FFI Rol-Tanguy , la reddition du général von Choltitz, gouverneur militaire Paris. Puis la 2e DB fonce sur la Lorraine : Strasbourg est libérée le 23 novembre 1944.
Quelques temps à Châteauroux, la 2e DB participe à la réduction de la poche de Royan. Puis devant l’insistance de son chef elle retourne vers l’est, elle atteint Berchtesgaden le 5 mai 1945.

En 1946 commandant supérieur des forces françaises en Extrême-Orient, Leclerc assiste à la capitulation du Japon. Il participe également à la reconquête de l'Indochine occupée par le Japon (sans résistance jusqu'au coup de force du 9 mars 1945) à la tête du Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient. Arrivé en octobre 1945, après la capitulation du Japon et la proclamation de l'indépendance par Hô Chi Minh le 2 septembre 1945, il parvient à rétablir la souveraineté française dans toute la Cochinchine et le Sud-Annam, le 29 janvier 1946 tout en étant lucide sur la nécessité d'une solution politique. Au Tonkin, Hô Chi Minh accueille Leclerc, le 26 mars 1946 à Hanoï, favorablement. En effet, celui-ci était pour la résolution de la crise qui secouait la colonie française par la voie politique. Il est à l’origine de l’accord du 6 mars 1946 reconnaissant le Viêt Nam comme État indépendant.

Le 6 mars 1946 à Hanoï, où se trouvent toujours des troupes chinoises, Sainteny signe au nom de la France avec Ho Chi Minh, qui contrairement à d'autres nationalistes reste ouvert au dialogue, un accord où celle-ci « reconnaît la République du Vietnam comme un État libre ayant son gouvernement, son parlement, son armée et ses finances faisant partie de la Fédération Indochinoise et de l'Union française » et s'engage dans un accord annexe, à retirer ses troupes dans 5 ans. L'organisation d'un referendum est prévue au Sud. Les troupes françaises débarquent à Haïphong le 8, où Leclerc rencontre Giap. Il est le 15 à Hanoï. L'accord est très critiqué en France. D'Argenlieu conteste les dispositions militaires de l'accord annexe. Ho Chi Minh est invité à venir discuter en France.
Leclerc entre en désaccord avec l’amiral Thierry d’Argenlieu et refuse le titre de haut-commissaire que lui offre Léon Blum. Il est nommé inspecteur général des forces françaises d’Afrique du Nord en juillet 1946.

Alors que Ho Chi Minh est en route pour Paris, d'Argenlieu en accord avec Moutet fait proclamer le 1er juin, la République autonome de Cochinchine, en violation des accords du 6 mars. La conférence de Fontainebleau s'ouvre le 22 juin, entre Ho Chi Minh et le gouvernement provisoire présidé par Georges Bidault. Le 14 septembre, Ho Chi Minh signe un accord de "modus vivendi" avant de rentrer.
Le 10 septembre, les Français reprennent le service des douanes alors que cela devait être négocié. Les vietnamiens protestent. Leclerc est reparti, d'Argenlieu est à Paris.
A Haïphong, les Vietnamiens s'opposent à un contrôle douanier, le 20 novembre. Ho Chi Minh propose de réunir immédiatement la commission mixte des douanes. Mais le général Valluy, remplaçant d'Argenlieu, après avoir câblé au colonel Dèbes le 22 : « Suite événement du 20, estime indispensable profiter incident pour améliorer notre position Haïphong » lui donne l'ordre suivant : « Le moment est venu de donner une dure leçon à ceux qui nous ont traîtreusement attaqués. Par tous les moyens à votre disposition vous devez vous rendre maître complètement d'Haïphong et amener le Gouvernement et l'armée vietnamienne à résipiscence. »

Dèbes attaque le 23 novembre et fait bombarder Haïphong par trois navires de guerre. D'après Paul Mus (conseiller politique de Leclerc) qui cite une enquête de l'amiral Battet, il y aura 6000 morts, essentiellement des civils. C'est le début de la guerre d'Indochine qui, pour ce qui est de la France, durera 7 ans et demi.
Implication de la France :
Il ne fait maintenant pas de doute, que ce bombardement fait partie des provocations françaises pour mettre un terme à l'indépendance que le Vietnam était en train d'acquérir. C'est le général Valluy qui, sans doute en accord avec d'Argenlieu, a mis le gouvernement français devant le fait accompli. Sa directive du 10 avril : « transformer le scénario, qui est celui d'une simple opération militaire, en un scénario de coup d'État » (Devillers p.179) montre que la préméditation était du côté français et non de celui de Ho Chi Minh. La France crut, avec le parti colonial des administrateurs et de leurs amis, qu'il serait possible, comme en 1885, de réinstaller, à la tête du Vietnam reconquis, des fantoches.

Alfred Grosser remarque: « L'occultation de ce que fut la guerre d'Indochine se retrouve dans le choix de la date officielle du déclenchement de la guerre, que l'on retrouve dans tous les manuels; le 19 décembre, offensive des troupes viêtminh sur Hanoï, au lieu du 28 novembre, bombardement du port de Haïphong par la marine française. »

Imagine-t-on le nombre de vies sauvées si la France avait respecté l'accord du 6 mars 1946 ?
Et que penser si Leclerc était reste en Indochine ?
Il trouve la mort le 28 novembre 1947 lors d’une tournée d’inspection, dans un accident d’avion près de Colomb-Béchar. Il est inhumé aux invalides. Il sera élevé à la dignité de maréchal de France à titre posthume le 7 mai 1952.

Chronologie :
15 août 1945 : Nommé commandant des Forces Françaises en Extrême-Orient.
2 septembre Le général Leclerc signe pour la France, à bord du « Missouri », la capitulation du Japon effective depuis le 10 août.
5-19 octobre Leclerc arrive à Saïgon. Le Groupement de marche du colonel Massu débarque.
1946
6-18 mars Les Forces Françaises prennent pied à Haïphong sous les tirs chinois. Leclerc entre à Hanoi.
20 mars Entrevue entre Leclerc et Hô Chi Minh.
14 juillet Le rang et les prérogatives de général d'armée lui sont conférés.
20 juillet Il est nommé inspecteur des Forces terrestres en Afrique du Nord.
25 décembre-9 janvier 47 Mission d'information en lndochine.

Sources :
http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article207
http://www.paris-france.org/Musees/memorial/leclerc/leclerc_bio.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Leclerc_de_Hauteclocque
http://pagesperso-orange.fr/jacques.morel67/ccfo/crimcol/node109.html

Daniel Laurent

Messages : 147
Date d'inscription : 16/02/2009
Age : 63
Localisation : Francais de Bangkok

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  Daniel Laurent le Dim 14 Juin - 6:02

lr a écrit:bonsoir

sauf que la photo original est en noir et blanc
ca me gonfle ces photos colorisees; je vais essaye de retouver la vrai photo et la proposer ici

lr


Daniel Laurent

Messages : 147
Date d'inscription : 16/02/2009
Age : 63
Localisation : Francais de Bangkok

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  Ramuncho le Lun 15 Juin - 3:55

Bonjour, << Alfred Grosser remarque: « L'occultation de ce que fut la guerre d'Indochine se retrouve dans le choix de la date officielle du déclenchement de la guerre, que l'on retrouve dans tous les manuels; le 19 décembre, offensive des troupes viêtminh sur Hanoï, au lieu du 28 novembre, bombardement du port de Haïphong par la marine française. »

Imagine-t-on le nombre de vies sauvées si la France avait respecté l'accord du 6 mars 1946 ? >>, il faut remercier Thierry d'Argenlieu qui a agit "sur ordre" !! Ramuncho

Ramuncho

Messages : 649
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  lr le Lun 15 Juin - 10:47

bonjour drunken

merci Daniel Rolling Eyes

lr study

lr

Messages : 1397
Date d'inscription : 31/12/2008
Localisation : bord de la mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  Flom le Mer 14 Déc - 7:50

Une photo prise début 1946 à Ban Me Thuot, désolé pour la qualité mais on distingue bien la silhouette du Général


Flom

Messages : 14
Date d'inscription : 03/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  COLO le Mer 14 Déc - 11:20

Bon, moi je suis pas un Fan du tout du Général Leclerc !
Capitaine en 1940, autoproclamé Général, et qui s'est fait livrer sur un plateau Paris et Strasbourg......
C'est de la pure politique politicienne ! On nous rabache avec la 2 eme DB, en occultant la 1 ere Armée Française, qui a libéré la plus grande partie de la France.
Leclerc est un symbole.... D'ailleurs, a noter que toutes les unités de la 2 eme DB ont reçu la croix de la Libération, et quasiment aucune de la 1 ere Armée Française....
Enfin Mon Grand-Père, élève à Saint-Cyr, de la promotion du Tafilalet, avait comme instructeur "vorace", Philippe de Hautecloque !!!!! Il était détesté par tous ses élèves, mais à un point, que vous ne pouvez pas imaginer, tellement sa mégalomanie était importante, et tellement il était distant, pédant et dédaigneux !!!
Bref Leclerc n'est pas dans mon coeur, que vous pouvez le constater !

COLO

Messages : 320
Date d'inscription : 26/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  Lirelou le Mer 14 Déc - 13:23

Je vais peut dire une ânerie mais la 2éme DB n’est-elle DANS la 1ére armée ?
(Bien qu’ayant combattue sur des fronts différents)

Ta réaction Colo ne me surprends pas, je n'ai pas, en tant que tout petit amateur d'histoire, une grosse sympathie pour le Général LECLERC.

Ce qui est marrant c'est que j’ai déjà lu et observé un « antagonisme » entre pro DE LATTRE et pro LECLERC.
Certains vont même jusqu’à dire qu’il marque encore l’armée française aujourd’hui (bon, ils abusent surement ..quoi que Smile )

Lirelou

Messages : 259
Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 49
Localisation : Sud 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  Admin le Mer 14 Déc - 14:02

Bonjour,

Leclerc, au delà du militaire, faisait surtout de la politique. Il a profité des combats de sa division pour forger une gloire personnelle qui n'en est pas pour autant non méritée. Cependant, sa stratégie était de présenter la 2ème DB comme la seule libératrice de l'Est de la France en occultant dans la légende populaire l'action de la 1ère Armée française, qui a fait le gros du travail.

Je suis beaucoup plus proche du côté humain du maréchal de Lattre.

cordialement,
Antoine.

Admin
Admin

Messages : 1601
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)

http://laguerreenindochine.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  COLO le Mer 14 Déc - 14:40

Je vous confirme, qu'à l'époque en 1945, il y avait les hommes de "de LATTRE", et ceux de LECLERC ! les 2 eme DB et les "Rhin et Danube".
La 1 ere Armée Française, qui était en avance pour la libération de Strasbourg, a été freiné, et sommée de s'arréter pour laisser à la 2 eme DB, l'honneur de libérer Strasbourg, pour aller au bout du "serment de Koufra !" Que du symbole, du symbole et du symbole..... (tout comme l'appel du 18 juin, qui n'a été entendu que par les gens de l'Ile de SEIN)....
de LATTRE, (grand mégalome aussi, trés caractériel, avec un orgueil démesuré), ne reconnaissait pas de GAULLE, et LECLERC, car pour lui, ce n'étaient que des Généraux fantoches.
Ce qui a été reproché à de LATTRE, c'est son arrivée tardive dans la "résistance", et son dévouement militaire (obéissance), à son chef de l'état qu'était PETAIN, en ce temps là ! il ne rejoindra l'Afrique qu'aprés le passage de la ligne de démarquation par les Allemands en 1943.
de LATTRE est plutot un gars de "GIRAUD", ennemi intime de de GAULLE.
Il n'empèche, quand on regarde l'année 1944, la 2 eme DB, déboule sur les plages de Normandie en Aout 1944, dans une normandie libérée, alors que la 1 ere Armée Française débarque en Provence, et combat comme des dingues les Allemands, libère tout le sud, combat dans les Vosges, et atteind la première le RHIN.
Ce n'est pas un hasard si c'est de LATTRE qui a été choisi pour la signature, au nom de la France, de la capitulation Allemande dans la nuit du 8 au 9 mai 1945.
Aprés, toute la reconstruction de l'Armée Française, en passant par la formation des Officiers, a été réalisé par de LATTRE.
Mon Père me racontait que durant la fin des années 40, lorsque de LATTRE arrivait à Coetquidan, en inspection à l'ESMIa, il y avait un cérémonial de dingue. l'entrée principale du Camp, coté GUER, était ornée de miliers de Spahis à cheval, en grande tenue, faisant une haie d'honneur au "Roi JEAN". LEs "voraces" étaient quasi tous issues de "Rhin et Danube", et arboraient fierment l'insigne sur la manche de leur battle dress.......
Bref je confirme, qu'il y avait bien un antagonisme "de LATTRE" "LECLERC". et l'Ecole de Coetquidan, encore aujourd'hui vit avec la Mémoire du "Roi JEAN", car c'est lui qui a recréé St CYR !

COLO

Messages : 320
Date d'inscription : 26/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  Lirelou le Mer 14 Déc - 15:40

On en arrive à se demander si pour faire un grand chef,il ne faut pas, obligatoirement, un peu de mégalomanie, un peu de calculs, un zeste d'orgueil, beaucoup de folie et un poil de cinéma Very Happy

Lirelou

Messages : 259
Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 49
Localisation : Sud 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Leclerc de Hauteclocque

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum