Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  ehjoe le Jeu 6 Jan - 20:53

Bonjour,

ON A REPONDU TOTALEMENT A MES QUESTIONS, MERCI

Voici quelques questions histoire de vous occuper ... et aussi destinées à satisfaire ma culture générale :

-1-
Pourquoi dans le film sus-cité dans mon titre, tous les personnages n'ont pas leur vrai nom, car, par exemple, feu le général Marcel Bigeard est bien appelé par son nom, alors pouquoi pas tout le monde, surtout quarante ans après, sont-ils timides ?

-2-
Il y a dans le film un capitaine fort sympathique qui saute au dernier moment ou presque comme volontaire, il est nommé capitaine "Jegu de Kerveguen", c'est lui qui demande un ordre écrit pour se rendre, ne serait-ce pas les "lieutenant Allaire" ... bref, qui est en vrai cet officier et son grade, je vous prie mes seigneurs, et le reste de son histoire s'il y a lieu et si vous la connaissez ?

-3-
On parle souvent d'un "de Castre", n'est-ce pas "de Castrie", ou un diminutif usuel ?

-4-
Concernant le commandant dit "médecin" Grauwin (qui a d'ailleurs rédigé un remarquable livre que j'ai lu, la référence je crois, enfin, l'une des référence), ben ce commandant est partout qualifié de "médecin", mais moi je n'ai encore j'amais vu un médecin savoir ouvrir un ventre pour aller en découper un morceau ou faire de la couture, alors, ne serait-ce pas davantage un "chirurgien" ?

-5- C'est une question d'effectif maintenant, donc de personne. Déjà, loin de moi l'idée de jeter l'opprobre sur qui que ce soit, nonobstant, vu l'effectif de 14.000 braves, vu l'autonomie du camp (trans, munition, médical, train, artillerie, cavalerie en ferraille) ... ceci relève a priori d'un corps d'armée (plus petite unité combattante indépendante), alors on aurait du trouver à Dien Bien Phu un général de corps d'armée, deux généraux de division et quatre généraux de brigade (environ). En effet, le camp semblait commandé je crois au début par un général de brigade qui a écourté ses jours, ce fut ensuite un colonel qui le rempllaça (je dis ça de mémoire), qui devint ensuite sur le champ générale de brigade, mais bon, un colonel ne commande pas 14.000 homme dans l'armée français, ni un général de brigade, même pas un général de division (4 à 8000 homme actuellement il me semble), ce qui justifie un officier général supérieur ... ma question est donc : où étaient passés ces sept généraux, ou encore, comment peut-on laisser le commandement de 14.000 hommes à un général de brigade, puis à un colonel ?

Bon, ben je crois que c'est tout, si mes questions ne sont pas toutes à leur place, l'honorable modérateur pourra les déporter où il le croit bon, désolé d'avance.

Au plaisir de vous lire, très cordialement.

Joe.
.


Dernière édition par ehjoe le Sam 8 Jan - 12:10, édité 2 fois (Raison : Indication : réponse effectuée)

ehjoe

Messages : 16
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 60
Localisation : Paris, Montmartre

http://irolog.free.fr/joe/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Questions de personnes

Message  Gibert j le Jeu 6 Jan - 22:37

Re-bonsoir,le Général Gilles aurait pus,mais sentant le piége,il s'est mis en retraite.personne ,parmi les généraux présents,n'étaient volontaires pour prendre ce commandement,alors,ils ont pensés a DE CASTRES,(Castries),qui bien sur a été dépassé,débordé,je pense qu'a ce niveau,le Colonel Gaucher aurait fait mieux,a Dien Bien Phu,ce qu'il manquer,c'était les bombardiers U.S,pour arroser toutes ces montagnes.pour le reste de tes questions,je laisse les réponses a mes amis ici sur ce forum.Amitié a toi.

Gibert j
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réponse à Gilbert J

Message  ehjoe le Ven 7 Jan - 8:35

Bonjour et merci.

C'est normal qu'un colonel ait des difficultés à manœuvrer 14.000 hommes, passer d'un régiment à 14 régiments avec toute la logistique en plus, il faut quand même un peu d'entrainement si on en a les compétences, d'autant qu'on porte en plus et injustement le poids de la défaite alors que ce sont le généraux qui à l'origine ont décidé de la création du camp... De facto, je ne sais même pas si on peut dire qu'il était incompétent, il n'était surtout pas formé et donc dépassé (principe de Peter), ce qui dans l'absolu, sans renforts et bombardements de crêtes à la bombe lourde, n'aurait rien changé.
Je crois que c'est en pratique feu le commandant Bigeard qui avait pris le commandement de fait.
Alors donc les généraux commandaient à distance, comme il est d'usage, mais là c'était réellement à très très grande distance, il me semblait, merci de ta confirmation.

Cordialement, Joe.


ehjoe

Messages : 16
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 60
Localisation : Paris, Montmartre

http://irolog.free.fr/joe/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  Ramuncho le Ven 7 Jan - 13:22

Bonjour, tu dis :

-4-
Concernant le commandant dit "médecin" Grauwin (qui a d'ailleurs rédigé un remarquable livre que j'ai lu, la référence je crois, enfin, l'une des référence), ben ce commandant est partout qualifié de "médecin", mais moi je n'ai encore j'amais vu un médecin savoir ouvrir un ventre pour aller en découper un morceau ou faire de la couture, alors, ne serait-ce pas davantage un "chirurgien" ?

Hé bien on voit que tu ne sais pas ce qu'est un Médecin Militaire visiblement. Ce n'est pas un "généraliste", un "chirurgien" ou un "spécialiste" de telle ou telle chose, c'est tout cela à la fois. Surtout dans les conditions de DBP. Ramuncho.

Ramuncho

Messages : 649
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

réponse à Ramuncho

Message  ehjoe le Ven 7 Jan - 18:25

Bonjour caporal-chef,

Ben si justement je sais ce que c'est qu'un médecin militaire, il fait son doctorat de médecin générale humaine, puis une spécialisation militaire : blessures par armes et autres... Il n'est en aucun cas chirurgien ! Certes il peut à la rigueur prendre sur lui d'amputer, mais ouvrir un ventre et recouvre des organes, je doute tout simplement qu'il savent, ou alors le diplôme de chirurgien ne sert plus à rien ! D'ailleurs je crois que par brigade ou division, je ne sais plus, est affecté un chirurgien justement (parfois même des pharmaciens et des vétérinaires)...

Cordialement.

Joe.

ehjoe

Messages : 16
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 60
Localisation : Paris, Montmartre

http://irolog.free.fr/joe/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  Navarre sans peur le Ven 7 Jan - 19:36

De Castries était un cavalier, un cavalier n'est pas fait pour la défensive mais pour l'offensive, pour le capitaine "de Kerveguen" vu les differentes action du personnage, je pense que c'est plutôt le capitaine Bizard du 5ème Bpvn.

Navarre sans peur

Messages : 189
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 21
Localisation : Haut-Rhin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  ehjoe le Ven 7 Jan - 19:58

Bonjour,
Merci, je vais essayer de suivre sa suite ?
Cordialement.
Joe.

ehjoe

Messages : 16
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 60
Localisation : Paris, Montmartre

http://irolog.free.fr/joe/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  Ramuncho le Ven 7 Jan - 23:29

ehjoe a écrit:Bonjour caporal-chef,

Ben si justement je sais ce que c'est qu'un médecin militaire, il fait son doctorat de médecin générale humaine, puis une spécialisation militaire : blessures par armes et autres... Il n'est en aucun cas chirurgien ! Certes il peut à la rigueur prendre sur lui d'amputer, mais ouvrir un ventre et recouvre des organes, je doute tout simplement qu'il savent, ou alors le diplôme de chirurgien ne sert plus à rien ! D'ailleurs je crois que par brigade ou division, je ne sais plus, est affecté un chirurgien justement (parfois même des pharmaciens et des vétérinaires)...

Cordialement.

Joe.

Salut 2ème pompes (si tu veux jouer à ça on va s'amuser, j'ai rien contre), alors si je suis bien ton raisonnement, il aurait du par "éthique" refuser de soigner, donc d'opérer tous les blessés qui lui arrivaient et les laisser crever. Bien content que ce ne fut pas toi qui est été à sa place alors. Comme je le disais précédemment, sorti de la théorie, tu ne connais pas grand chose à la chose militaire. Ramuncho.

Ramuncho

Messages : 649
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  ehjoe le Sam 8 Jan - 5:59

Caporal-chef Ramuncho, j'ai trouvé et j'avais raison, mais je n'en avais pas la certitude, ça me semblait bizarre qu'une personne faisant de la grosse chirurgie soit médedin (sous-entendu : généraliste) !

À peine sorti de la Faculté de médecine, son diplôme de chirurgien en poche, dès 1942, il entre dans le réseau de résistance Sylvestre et crée la première antenne chirurgicale dans l'Hospice de Templeuve. Participant aux combats de la libération de cette ville, il recevra en trois jours une centaine de blessés FFI et Alliés. Il opérera sans arrêt.
Ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul-Henri_Grauwin

Je sais bien qu'en période de guerre on peut presque tout faire, mais quand même, il faut avoir un minimum de connaissances ...

Cordialement.

Joe.

ehjoe

Messages : 16
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 60
Localisation : Paris, Montmartre

http://irolog.free.fr/joe/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  Le Begue le Sam 8 Jan - 9:19

Bonjour à tous,
Bonjour ehjoe,
ehjoe a écrit: je doute tout simplement qu'il savent, ou alors le diplôme de chirurgien ne sert plus à rien !
A mon avis, vous n'avez pas eu la chance de rencontrer les bons toubibs... Demandez-nous, Ramuncho et moi (et quelques autres, ici), on a des noms au cas où.

ehjoe a écrit: D'ailleurs je crois que par brigade ou division, je ne sais plus, est affecté un chirurgien justement (parfois même des pharmaciens et des vétérinaires)...Joe.
A quel conflit faites-vous référence ? Je n'ai jamais croisé de chirurgien à la brigade ou à la division, même quand je faisais mes classes en août 1914 ...
A moins que vous ne confondiez avec l’Aumônier ?

Cordialement,
Louis Le Bègue



Le Begue

Messages : 47
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 64
Localisation : Anjou

Revenir en haut Aller en bas

Réponse à le Begue

Message  ehjoe le Sam 8 Jan - 11:46

Bonjour Le begue,

Alors les armées informent un peu, voici un lien du service de santé des armées, qui dit qu'à partir de 1000 hommes en opération, donc un régiment, l'antenne "chirurgicale" peut être incluse :

http://www.defense.gouv.fr/sante/medecine-operationnelle/unites-medicales-operationnelles/antenne-chirurgicale

Des classes en août 1914, c'est bien, ça fait une naissance en 1894, donc 116 ans, remarquable, il faut continuer...

Sinon le problème est réglé, j'ai enfin trouvé par hasard un article qui dit que Grauwin était chirurgien, ce qui dans mon esprit était une évidence (puisqu'il ne faisait qi'opérer), et je ne comprenais pas qu'on l'appelait médecin, sauf que je n'en trouvais pas la preuve.

Sous-entendre qu'en l'absence de tout chirurgien les médecins généralistes font de la petite chirurgie et de l'amputation de membres, je suis d'accord, mais a contrario je ne vois absolument pas où ils pourraient avoir acquis la pratique d'une chirurgie lourde (même s'ils ont fait dans leurs études un stage clinique en chirurgie), ou alors il y en a 9 sur 10 qui y restent !

Il suffit de réfléchir un peu (généralement c'est le cerveau qui fait ça) : ouvrir un bonhomme en pratique, sans lui faire plus de mal qu'il n'en a, demande une pratique régulière et un apprentissage long que ne possède pas un généraliste, même militaire. Anesthésier, quel type, quelle quantité, ouvrir, oui, par devant, par derrière ? Et bensuite, tailler dans le bon sens au bon endroit selon le diagnostic, savoir ce qui va se passer, ce qui va couler, comment cliper, pomper les liquides, et après ... réparer, oui, ou amputer, quoi, où comment ... recoudre, de quelle façon tel type d'organe ... une blessure sur l'intestin, le sortir, le laver, recoudre, remettre, faire une dérivation pour les matière afin de ne pas souiller ... vous croyez qu'un généraliste sait faire ça, ce n'est pas son métier, qui est d'identifier une maladie et d'y apporter un soin. Certes, par largesse d'esprit je veux bien que certain médecin se soient pris pour des chirurgiens, mais à mon avis le client n'avait guère plus de chance que si on ne lui avait rien fait.

C'est étrange que vous pensiez qu'un médecin généraliste a la quasi-compétence d'un chirurgien, d'où vous est venue cette idée ? Avez-vous vu une opération de chirurgie lourde effectuée par un médecin généraliste au XXe siècle ?
Je vais d'ailleurs vous avouer qu'un vétérinaire, quand à lui et docteur en médecine et "chirurgie" animale, avec un vétérinaire vous auriez davantage de chances de sauver votre bonhomme qu'avec un généraliste, la chirurgie est un métier très difficile, ce n'est ps un loisir pratiqué par les médecin généralistes ...
J'ai l'impression qu'il y a confusion parce qu'ils ont le même uniforme et s'appelles tous les deux docteur et que quand on les évoque on parle de "médecin" (il y a aussi des docteurs en lettes, en droit, en informatique) ...

Par contre je veux bien qu'avant Napoléon, le chirurgien était le charcutier du village, qu'il savait amputer car en somme ce n'est pas si difficile que ça, et on ne savait faire que ça, mais depuis la chirurgie a un peu évoluée, et on a des chirurgiens désormais cheers

Depuis hier j'ai lu un peu plus, or il s'avère que l'armée à tendance à appeler tout le monde médecin (chirurgien, sépcialistes et médecins), et qu'a priori ils portent tous les épaulettes rouges (ou amarandes ?), donc on ne fait pas a priori de distinction visuelle (peut être y en a-t-il quand même sur l'uniforme pour les spécialistes ?)

Sinon je l'ai appris durant mon service au feu le 30e GC, qu'il y avait une affectation de chirurgien pour une brigade ou une division, je ne sais plus, mais c'est de l'affectation géographique (car ils ne vont pas les laisser tous dans la même ville, se serait bête), et une affectation administrative, qui en cas d'opération peut changer, notamment si on compose un corps d'armée, c'est le C.A qui décide théoriquement de ses besoins et prend en fonction de la mission et non plus en fonction de l'affectation géographique d'origine (s'il y a besoin de prendre ailleurs). Où sont les chirurgiens ... ben généralement à l'établissement médical de la région où se trouve le casernement, qui est parfois le siège de l'E.M.
Il en va ainsi pour tout, par exemple une brigade a au moins un hélicoptère d'observation (sauf l'ALAT, hein), de même, selon le type d'opération on peut affecter un vétérinaire afin de contrôler la nourriture des hommes si on pense à un risque.
Souveznez-vous des dents, du dentiste, il n'y en a pas un par régiment, quand on a mal aux dents on était dirigé vers un aute régiment (sauf s'il y en avait un sur place), pour se faire soigner, ben pour les chirurgiens c'est pareil bounce

Cordialement.

Joe.





Dernière édition par ehjoe le Sam 8 Jan - 11:47, édité 1 fois (Raison : orthographe)

ehjoe

Messages : 16
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 60
Localisation : Paris, Montmartre

http://irolog.free.fr/joe/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  Admin le Sam 8 Jan - 11:50

Bonjour,

ehjoe, je te demanderais de calmer un peu le jeu avec ramuncho ! Wink merci d'avance.

Concernant les attributions du médecin militaire, c'est certain qu'elles sont beaucoup plus vastes que celles d'un médecin généraliste Laughing
Grauwin était bien chirurgien au moment de Dien Bien Phu, mais commençant à connaitre un peu les soldats d'Indochine, je les vois mal appeler chaque spécialiste du service de santé par son attribution exacte, comme chirurgien, médecin-chef, etc. Ou alors on très loin de la réalité du combat. Il y a avait pour eux des médecins, c'est tout. Tout comme les soldats américains appellent "Doc" l'infirmier aussi bien que le chirurgien.

De Castres, voir même Castres, est un diminutif courant employé par les hommes de Dien Bien Phu pour parler de Christian de la Croix de Castries, chef du camp retranché. Et le colonel qui l'a "remplacé", si l'on peut dire, Castries durant la bataille n'était pas Bigeard mais le colonel Pierre Langlais. Il est vrai qu'il a partagé par la suite ce rôle avec "bruno" (Bigeard), après le parachutage du 6 dans la fournaise de Dien Bien Phu.

Concernant le personnage du capitaine Jégu de Kervéguen, il est inspiré, tout comme les autres personnages importants du films, non d'un seul soldat de Dien Bien Phu mais de plusieurs. Ils ont réunis plusieurs situations vécus et plusieurs traits de caractères pour faire un personnage, et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle a part De Castries, Bigeard et Langlais, la plupart des personnages ont un nom fictif. Ainsi dans Jégu de Kerveguen, tu retrouves un peu d'Allaire (6ème BPC), de Bizard (5ème BPVN) ou encore un peu de Loulou Martin (1er BEP). Je suis certain que les autres membres ne me contrediront pas sur ce dernier.

Schoendoerffer a été entouré d'un grand nombre de conseillers techniques, dont quelques anciens combattants, comme le colonel Allaire. Celui-ci, qui est aussi membre de notre forum je vous le rappelle, fait une courte apparition dans le film en tant qu'officier d'état major à Hanoi lorsqu'il présente la situation du camp retranché sur la carte.

N'hésites pas si tu as d'autres questions.

cordialement,
Antoine.

Admin
Admin

Messages : 1601
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)

http://laguerreenindochine.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Et pour en finir

Message  Le Begue le Sam 8 Jan - 12:31

Re Bonjour à tous,
Re bonjour ehjoe,

La culture du Net, c'est bien, mais...
Le fil signalé date d'octobre 2010 et résulte de la mise en place des nouvelles dispositions du Service de Santé des Armées. Celles-ci s'appuient, pour partie, sur les fiches réalisées par un médecin-chef que je connais personnellement et qui a eu la douleur de perdre son frère (infirmier au 136°R.I) en opération en Afghanistan il y a peu de temps.

Sauf le cas particulier de la garnison de DBP (et pour cause !), la seule politique de l'armée française en la matière reste l'EVASAN (EVAcuation SANitaire).
Et pour ma part, et sauf à être réellement chat noir, je n'ai jamais croisé sur le terrain un chirurgien, fusse loin en arrière. La présence sur le continent (je pense à l'Afrique) d'une antenne chirurgicale sur les grands arrières a pour seul but de vous empêcher de mourir pendant le transport qui vous ramène en France.
Au demeurant, vous le signalez "à partir de 1000 hommes en opération, donc un régiment, l'antenne "chirurgicale" peut être incluse"... En effet, elle peut... Et vous prenez le soin de mettre les guillemets... "chirurgicale". Comme dans le duo célèbre des deux Pierre, Blanche et Dac. Elle peut y être ? Elle le peut...

Comme le signale l'Administrateur "Concernant les attributions du médecin militaire, c'est certain qu'elles sont beaucoup plus vastes que celles d'un médecin généraliste".
A tel point d'ailleurs que les médecins militaires se spécialisent en réanimation et que nombre d'entre-eux assurent, outre leur service en garnison, des gardes dans les services d'urgence hospitalier et arment les antennes mobiles du SAMU. Combien de nos concitoyens ignorent que celui qui leur apportent les premiers soins est un médecin militaire ?

Enfin, je vous rejoins. Il y avait, dans toutes les infirmeries de garnison, le bureau du dentiste. Je n'ai jamais vu un dentiste dedans.
Idem pour les chirurgiens. Dans les hôpitaux militaires, oui. Dans un état-major, jamais.

Quant aux Opex... Si un d'entre-nous a eu la chance un jour d'en avoir un à ses côtés, ailleurs qu'au bar du mess des officiers ou qui n'est pas venu, pour une visite de courtoisie, manger sa boîte de ration dans votre popote ou sur le capot de la jeep, qu'il me jette la première pierre.

Donc qu'un médecin militaire ne fasse pas sur le terrain une opération à cœur ouvert, soit ! Mais pour bien d'autres cas, il en fait beaucoup plus que le généraliste du coin de la rue.
Et en plus, vous lui dites "merci".

Par ailleurs, je vous rend cette justice, mieux vaut un bon véto qu'un mauvais toubib. Au moins, le premier ne pose pas de question.

Cordialement,
Louis Le Bègue.

P.S : Et pour ne pas alourdir le fil inutilement, nous pouvons continuer, si vous le souhaitez, continuer par messagerie privée. Mon adresse courriel est dans mon profil.

Le Begue

Messages : 47
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 64
Localisation : Anjou

Revenir en haut Aller en bas

"droit médical"

Message  Phil le Dim 13 Fév - 13:09

Excusez-moi d'intervenir ponctuellement. Le débat s'éternise sur une question secondaire : la qualification des médecins.
Légalement, le Diplôme d'état de Docteur en médecine donne la compétence ( droit) de réaliser tous les actes médicaux et chirurgicaux
( droit de diagnostic et de prescription). Un généraliste peut très bien interpréter une radio, réaliser un électrocardiogramme voire une intervention chirurgicale sans être dans l'illégalité.

Les titres liés à des spécialisations ne viennent qu'après. Il faut rappeler qu'à l'époque mentionnée les spécialisations médicales débutaient juste ( avec l'hostilité d'une partie des médecins, qui n'en voyaient pas la nécessité ). Un chrirugien est d'abord un passionné d'anatomie, et les gestes techniques s'apprennent par " compagnonnage".

Bien à vous

Phil
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Medecn Grauwin

Message  renegallani4 le Mer 6 Fév - 13:50

Pardonnez au beotien que je suis mais la vraie question concernant le Docteur Grauwin et de savoir combien de vie a-t-il sauvées.Personnellement j'ai été opéré à D B P par le medecin lieutenant Hanz que j'ai retrouvé,quelques années plus tard medecin Lieutenant-colonel à l'hôpital de Buhl en Allemagne où il exerçait la chirurgie.Pour tous les medecins militaires l'appelletion médecin passait avant le grade et jamais chirurgien tel grade.
De plus,je peux vous dire,que n'étant pas très loin de l'antenne chirurgicale,le medecin Grauwin ne passait pas son temps à trier les malades mais à les soigner et plus souvent à les opérer.Il était aidé bien sur par les medecins des bataillons mais cela n'enlève rien à son mérite,ni à son devouement,ni à sa disponibilité.Il soignait avec la même conscience amis et ennemis.C'était un grand homme

renegallani4

Messages : 15
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 86

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  Bawouan le Mer 6 Fév - 17:30

Bonsoir,
Je me permets de réagir sur cette question des chirurgiens à Dien Bien Phu, pour en avoir parlé avec le médecin-chef GINDREY, chirurgien à Dien Bien Phu !
A cette époque, soit juste après guerre (fin des années 40) la spécialité était choisie par les élèves médecins en début de leur formation et la fonction de chirurgien rentrant dans l'une de ces spécialités comme celle de médecin de bataillon, permettait au jeune toubib-chirurgien d'exercer ses fonctions de chirurgien après l'obtention de son doctorat. Pour GRAUWIN, c'était un toubib civil qui a signé avec l'Armée Française plusieurs contrats pour servir en Indochine, il a très peu opéré à Dien Bien Phu, il était au tri des blessés, fonction très importante, c'est lui qui décidait notamment qui opérer en premier soit un abdomen ou 5 blessés des membres ................ c'est assez surprenant, mais les toubibs des bataillons à l'époque en Indo étaient des jeunes lieutenants sortant d'école et l'Histoire a prouvé qu'ils se sont montrés très compétents !
Je vous propose le livre de Pierre ACCOCE : médecins à DBP !
Si c'est cela qui vous choque, il faut savoir que de Castries se prononce de Castes !
Bien cordialement
Jérôme

Bawouan

Messages : 873
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  COLO le Jeu 7 Fév - 16:35

antoine, Jegu de Kerveguen, joue aussi le rôle du CNE POUGET, qui fut quasiment le dernier a sauter à DBP et qui était avant porte bidon du Généchef !!!!!!
Pour les médecins, qu'ils soient chirurgiens, généralistes, vétos, dentistes ou autres, dans l'armée, on les appelle non pas "médecin", mais "Toubib" ou "doc".......... Le reste, on sait qu'aujourd'hui, les chir' sont dans les hostos milis, et dans les unités on a les généralistes.
Voili !
Concernant le commandement par des généraux !
rien n'est fixé et figé ! Aujourd'hui l'Armée Française n'a plus de Divisions, mais des Brigades commandées par des Généraux de Brigade! Mais quelques fois ces généraux sont de Division.....
Tout comme un Bataillon devrait être commandé par un Chef de Bataillon, sauf que certains Bataillons ont la taille de Régiment, donc sont commandés par des colonels...... et ainsi de suite...
En Indo, des compagnies étaient commandées par des Lieutenants, voir des sous-lieutenants, alors qu'elles devraient être commandées par des capitaines.......
rien n'est figé !
Concernant le Général de Castries ( à prononcer de CASTRES et à écrire de Castries), un commandement important lui a été confié, pour ma part cela ne me gène pas que cela le fut avec le grade de Colonel..... Ce n'est qu'un détail ! Pour son prédécesseur, le Général de brigade Gilles, il n'a pas mis fin à ses jours, mais il était en fin de séjour ( quand même trés différent comme nuance)
Le seul qui est mis fin à ses jours, fut le Colonel Piroth, suite à l'attaque du 13 mars 1954, lorsqu'il constata que ses canons étaient incapables de réduire au silence les canons viets !
Donc ce ne sont que des détails concernant les appellations ou rangs, et rejeter toute la faute de la défaite sur le Général de CASTRIES serait inexact, c'est sur COGNY et NAVARRE, ainsi que sur les hommes politiques français, qu'il faille jeter l'opprobre !

COLO

Messages : 320
Date d'inscription : 26/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

spécialités su servicz=e de santé aux armées

Message  fanaindo le Jeu 24 Mar - 12:09

a l'époque l'armée ne reconaissait que 4 spéciealités :
-médecin
pharmaciens
-dentistes
vétérinaires
le métiers de chirurgien n'étair pas identifié en teant que tel

fanaindo

Messages : 65
Date d'inscription : 21/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

de castries

Message  fanaindo le Jeu 24 Mar - 12:15

on peut excuser celui ci ; il acpeta un poste que d'aurtres avaient refusés et qui vu le nombre de bataillons sous ses ordre sauraient du revenir à un génécral de division ,au minimum de brigade

fanaindo

Messages : 65
Date d'inscription : 21/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  semperfidelis le Dim 27 Mar - 16:12

Bonjour à tous,
l'un de mes amis a terminé sa carrière comme médecin colonel après avoir passé toute sa carrière outre-mer (actuellement âgé de 92 ans).
Au-delà de ce qui est prévu et de ce pourquoi il a été formé, était-il normal :
-que n'ayant pas terminé son cycle d'études à santé Bordeaux, il soit affecté en Allemagne comme médecin de stalag (il était le seul libre de ses allées et venues) ?
-que fort de ce bagage, il soit tout à la fois magistrat, sous-préfet, responsable des affaires indigènes et fasse au besoin le coup de feu en Afrique centrale ?
-que nanti de sa seule expérience du terrain, il soit affecté ET PRATIQUE LA CHIRURGIE DE L'AVANT dans plusieurs antennes chirurgicales en Indo ?
Les notions réglementaires sont souvent éloignées de l'urgence et de la nécessité !
Cordialement,
Semperfidelis

semperfidelis

Messages : 89
Date d'inscription : 19/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  semperfidelis le Dim 27 Mar - 16:26

Re-bonjour,

pour répondre à l'observation De Gibert, GILLES ne s'est pas mis en retrait volontairement. Une fois la fin de l'opération Castor proprement dite et après avoir assumé la mise en place, cet officier général qui avait eu récemment deux alertes cardiaques (il était coronarien), était normalement en fin de séjour car rapatriable sanitaire. Le choix s'est porté sur De Castries qui, a défaut d'être un organisateur reconnu, était plutôt un manoeuvrier. Poulain de De Lattre, épaulé par Cogny, il devait animer la défense de DBP par des reconnaissances offensives à la périphérie, facilitées par son expérience de cavalier. La première sortie ayant conduit à un carnage pour les paras, on sait ce que devint "la manoeuvre".
Dès lors que des lieutenants commandaient des effectifs de l'ordre du bataillon, il n'y avait rien de plus logique que de confier un énorme commandement à un colonel... surtout en cas d'échec !

Cordialement
Semperdielis

semperfidelis

Messages : 89
Date d'inscription : 19/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question de personnes en rapport avec le film dbf schoendorfer ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum