La coloniale et ses chants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La coloniale et ses chants

Message  Admin le Mer 24 Déc - 14:19

Bonjour,

La coloniale a toujours été source de rêve et d'évasion. S'engager dans les troupes coloniales au début du siècle, c'était partir à l'aventure, dans les djebels du Maroc ou à Madagascar, où encore en Chine. Les traditions des troupes coloniales sont donc emplis de ces aventure, ces périples. Mais aussi d'une bravoure et d'un courage incroyable. Les coloniaux, avant de devenir les héros d'Indochine avec le 6ème BPC de Bigeard, se sont les héros de Bazeilles. Je vous propose ainsi cet article sur les chants de traditions de la coloniale. Les paroles proviennent du superbe site :
http://www.troupesdemarine.org/traditions/chants/index.htm

Tout d'abord et comme il se doit, l'Hymne de l'Infanterie de marine :
http://www.troupesdemarine.org/traditions/chants/fiches/ch000000.htm

J'ai choisi de vous présenter seulement deux chants en rapport avec l'Indochine, notre thème principal, mais les autres traditions feront l'objet d'un autre post :

* Marie dominique

Marie, Marie-Dominique
Que foutais tu à Saïgon ?
Ca ne pouvait rien faire de bon
Marie-Dominique.
Je n'étais qu'un cabot clairon,
Mais je me rappelle ton nom
Marie-Dominique.
Est-ce l'écho de tes prénoms
Ou le triste appel du clairon
Marie-Dominique.

J'étais un soldat de Marine
J'venais m'engager pour cinq ans,
J'avais vingt, belle poitrine
Comme dans le refrain du régiment.
Dans les bistrots près de LOURCINE,
les anciens m'en faisait un plat ;
Tu verras c'que c'est qu' l'Indochine
Ecoute la chanson d'un soldat.

Je ne savais pas que la chance
Ne fréquentait point les Canyas,
Et qu'en dehors de la cuistance
Tout le reste ne valait pas ça.
Tu m'as fait comprendre des choses
Avec tes petits airs insolents,
Et je ne sais quelles apothéoses
C'était le plus clair de mes tourments.

Ce fut Marie la Tonkinoise
Qui voulut faire notre bonheur,
En me faisant passer sous la toise
Dans le vieux Cholon ou bien ailleurs,
Tu étais rusée comme un homme,
Mais ton but je ne le voyais pas bien
Avec ta morale à la gomme
Au cour de la piastre à Nankin.

Tu m'as gâté mon paysage
Et l'avenir quand sur le transport
Je feuilletais de belles images
Peintes comme des bouddhas en or,
Où sont mes buffles dans la rizière,
Les sampans, l'arroyo brumeux,
Les congaï, leurs petites manières
Devant le pouvoir de tes yeux.

* Opium

Opium, poison de rêve
Fumée qui monte au ciel,
C'est toi qui nous élève
Au paradis artificiel.
je vois le doux visage
Les yeux de mon aimée,
Parfois j'ai son image
Dans un nuage de fumée.

Dans le port de Saïgon
il est une jonque chinoise
Mystérieuse et sournoise
Dont nul ne connaît le nom.
Et le soir dans l'entrepont,
Quand la nuit se fait complice
Les Européens se glissent
Cherchant des coussins profonds.

Et le soir au port falot
Les lanternes qui se voilent
Semblent de petites étoiles
Qui scintillent tour à tour.
Et parfois dans leur extase
Au gré de la fumée grise,
Le fumeur se représente
Ses plus beaux rêves d'amour.

Puisqu'on dit que le bonheur
N'existe pas sur la terre,
Puisse l'aile de nos chimères
Un jour nous porter ailleurs
Au paradis enchanteur
Plein de merveilleux mensonges
Où dans l'ivresse de mes songes
J'ai laissé prendre mon coeur.

Vous pouvez retrouver tous les chants de tradition des troupes coloniales ici :
http://www.troupesdemarine.org/traditions/chants/index/id_300.htm

Et au nom de dieu, vive la coloniale !

cdt, Antoine.

Admin
Admin

Messages : 1601
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)

http://laguerreenindochine.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

un grand merci

Message  laudy al le Ven 23 Jan - 7:24

merci Antoine, tu es vraiment tel que je t'ai vu fin aout sur cette petite ile où tu passais tes vacances. Tu as flacher sur l'insigne de mon régiment, le 22ème BIMA. Tu le connaissais, ton père ayant servi sous ses couleurs. Il a une histoire comme celle de toutes les troupes coloniales. Ta venue parmi nous va te permettre de voir ce qui nous relie tous. Ce que tu fais actuellement sur ton site va permettre de ne pas oublier ceux qui sont morts pour la France. Ils ont tout donner, de Bazeilles en passant par 14/18, 39/45, l'Indo puis l'Algérie. Maintenant ils sont là et meurent dans d'autres pays pour la défense de la liberté, le Liban, Bouaké, l'Afganistan et d'autres lieux. Encore merci et ta jeunesse nous permet à nous les anciens de nous dire: nous ne serons pas oubliés.
Alain

laudy al
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coloniale et ses chants

Message  Admin le Ven 23 Jan - 17:04

Bonsoir,

Merci Alain de ce message qui me fait grand plaisir !
Pour les membres, Alain est un ancien du 22ème RIC en Algérie que j'ai eu l'occasion de rencontrer durant mes vacances d'été. Mon père a servi dans ce régiment de 1987 à 1991, donc nous avons tout de suite bien accrochés. Nous sommes restés en contact et je fais desormais parti de l'amicale du 22ème de Marine. Je vais certainement bientôt faire un article sur ce régiment en indo.

cdt, Antoine.

Admin
Admin

Messages : 1601
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)

http://laguerreenindochine.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coloniale et ses chants

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum