Carnet de route d'un marsouin de la 9ème DIC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Carnet de route d'un marsouin de la 9ème DIC

Message  early le Lun 7 Déc - 20:19

Bonsoir, comme je l'ai déja dit, je vous fait part d'un extrait du carnet de route de mon grand père (136 pages au total)voici son 8 mai 45, avant son départ pour l'indo .
extrait n°1

- 8 mai 1945. L’armistice est signé. La guerre contre l’Allemagne est terminée.
A 21 heures, les canons, les mitrailleurs tirent de tous les côtés. Les Allemands se terrent dans les abris. Nous regardons dans le ciel. Ce sont les artilleurs de la 9ème D.I.C qui ont formé avec leurs engins un cercle autour de la ville de Tuttlingen et tirent, à balles et obus traçants, en un point convergent dans le ciel.
Quel magnifique feu d’artifice !
A 22 heures, a lieu une nouvelle salve.
Bien que le couvre-feu soit institué, je vais en ville ; seul. Je traverse le Donau (le Danube) et je suis arrêté par une patrouille polonaise de la 1ère D.F.L (Division Française Libre). Je n’avais pas le droit de sortir. Ils m’emmènent à leur poste. C’est un gasthauss transformé en P.C. Et là, quelle fête !!
L’adjudant polonais m’installe dans une pièce, me confie la garde des armes individuelles, m’apporte des gâteaux, du champagne, des cigarettes (je ne fume pas).
Dans les salons du gasthauss, il y a un orchestre. Tout le monde danse, chante, s’embrasse et boit. Il y a des Russes, des Polonais, des Américains, des Belges et des Français.
Quelle nuit !! Les Polonais m’ont gardé 36 heures. Mais j’avais averti mon P.C. Ils sont venus me libérer le 10 mai à 10 heures.
Me voici de retour à l’appartement chez Fugg. Et là, je suis accueilli en libérateur
Voilà mon 8 mai 1945, Fête de la Victoire.
Madame Fugg (40 ans), sa fille Inge (19 ans), le fils Fritz (10 ans), la plus jeune fille ? (6 ans) m’embrassent frénétiquement. Le père, Hans Fugg (environ 45 ans), me touche la main mais « dédaigneux » Et Zizi (LAFAILLE), m’explique tout.
Voyant ma disparition, il avait pris toute la famille en otage, décidé à les exécuter si je n’étais pas revenu (il leur avait accordé 48 heures).

early

Messages : 12
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de route d'un marsouin de la 9ème DIC

Message  Ramuncho le Lun 7 Déc - 22:08

<< Le père, Hans Fugg (environ 45 ans), me touche la main mais « dédaigneux » Et Zizi (LAFAILLE), m’explique tout.
Voyant ma disparition, il avait pris toute la famille en otage, décidé à les exécuter si je n’étais pas revenu (il leur avait accordé 48 heures). >>

Bonjour, on comprend un peu pourquoi là ! lol! Amitiés Ramuncho
avatar
Ramuncho

Messages : 649
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de route d'un marsouin de la 9ème DIC

Message  maxime56 le Mar 8 Déc - 20:02

Quel beau témoignage !
Je serais curieux de le lire lorsqu'il sera terminé si il est en vente biensur.
avatar
maxime56

Messages : 391
Date d'inscription : 25/12/2008
Age : 24
Localisation : saint avé (56)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de route d'un marsouin de la 9ème DIC

Message  early le Ven 11 Déc - 7:21

Bonjour, voici l'extrait n° 2, il s'agit de la journée du 26 decembre1946, passage concernant les objets déja évoqué, dans "documents 1946"

15 h : avertissement du lieutenant : « voici le plat de résistance ». Tenue de combat. Nous partons. Nous devons pousser une reconnaissance jusqu’à un barrage Viet et nettoyer. Pendant 2 heures, arrosés de coup de feu, nous avançons, utilisant toutes les ressources du terrain et protégés par les tirs de nos armes automatiques. Le barrage est atteint, même dépassé (6 Viets abattus). A un moment, j’étais accroupi derrière un trône et prêt à avancer. Sans un mot, un copain tape sur mon épaule, me fait signe de sauter en arrière et tire vers le sol. Le Viet, camouflé dans un trou individuel, était sous moi et attendait mon départ pour me descendre. Il est mort et ainsi, j’ai la vie sauve. Merci !! J’ai son écusson : V.N.Q.D.D comme souvenir.
L’ordre de repli est donné. A ce moment, le sergent GERNEZ est blessé. Aussitôt, il est ramassé, soigné avec la trousse d’urgence et évacué vers l’hôpital Lanessan dans une jeep blindée. GERNEZ est décédé le lendemain.

early

Messages : 12
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de route d'un marsouin de la 9ème DIC

Message  Admin le Ven 11 Déc - 17:30

Bonjour,

Merci de ce témoignage unique et fort interessant !
Dans quelle unité était ton grand père ? 23ème RIC peut être d'après le parcours en Allemagne.

cordialement,
Antoine.
avatar
Admin
Admin

Messages : 1601
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)

http://laguerreenindochine.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de route d'un marsouin de la 9ème DIC

Message  early le Dim 13 Déc - 15:27

Salut ,
Allemagne,
9ème D.I.C. 271è Cie Transport.(train) C.C.R.

hanoi,
9è D.I.C.
71 C.C.R.

Saigon,
détaché P.C. Général Leclerc (2éme DB)

early

Messages : 12
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnet de route d'un marsouin de la 9ème DIC

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum