la bicyclette de combat nord vietnamienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la bicyclette de combat nord vietnamienne

Message  adrien le Jeu 19 Déc - 14:52

LA  BICYCLETTE   DE COMBAT
Au gré de mes lectures : LE PORTAIL édition «  succès du livre » 2002
J’ai eu l’occasion de lire le récit de François BIZOT (ethnologue, spécialiste du bouddhisme, d’Asie du Sud Est), au Cambodge dés 1965, travaillait à la conservation d’ANGKOR, parle couramment  le Khmer). Fait prisonnier par les khmers Rouges en octobre 1971 il a été miraculeusement libéré après trois mois de captivité et ramené aux abords de Phnom Penh par  les Khmers Rouges peu avant leurs entrée dans la capitale. Après sa capture et lors du trajet vers le camp  ou il allait être détenu il a croisé une unité Nord Vietnamienne de combat équipée de bicyclettes. Je savais que le V.M utilisait des vélos pour la logistique mais je n’ai jamais lu d’allusions ou d’affirmations sur  des unités combattantes sur cycles.
Voici ce qu’écrit l’auteur : « Sur la piste jusqu’au village de Ta Mok notre petit groupe avait croisé au sortir d’un veal( ?) Quelques éléments d’un dispositif militaire impressionnant : une unité Nord Vietnamienne de cyclistes, espacés les uns des autres d’une cinquantaine de mètre, en file le long des sentiers à peine marqués sous les arbres. C’était le fer de lance de toutes les offensives. Silencieux, mobiles, indécelables. Ces hommes d’âge mur, ils avaient entre quarante et cinquante ans, semblaient imperfectibles………Ils portaient sur eux : Kalachnikov dans le dos, ficelée avec  soins pour ne pas tourner ou basculer, chargeurs et grenades accrochés aux  bretelles, sac de riz sur le ventre, minuscules réchaud, allumettes et ustensiles divers………….chaque vélo dont le guidon rouillé et la fourche arrière étaient armés de plaques soudées et de fers à béton, transportait un mortier ou un B40 ( ?),maintenu au cadre par des élastiques ou de vieux fil électriques ; les munitions étaient fixées sur le porte bagage à l’aide de chambres à air de rechanges, à coté du hamac réglementaire pour la nuit. Chacun de ces combattants était un modèle d’adaptation, de simplicité, d’efficacité.fin de citation.   Compte tenu de l’âge de ces soldats d’après évaluation de l’auteur des unités de ce genre ont pu exister avant 1954. Des témoignages ont-ils été  cités quelque part ? merci de me faire connaitre ce que vous en pensez.
avatar
adrien

Messages : 143
Date d'inscription : 01/02/2013
Age : 83
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum