Le sergent René Bonnet 2 Bataillon de marche de l'Afrique centrale française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sergent René Bonnet 2 Bataillon de marche de l'Afrique centrale française

Message  maoulen le Lun 25 Fév - 22:16


Le sergent René Bonnet

Voici la lettre reçue par sa famille pour annoncer les circonstances de sa mort en 1952 au Tonkin


L'achat d'une cantine militaire où figurait l'inscription "René Bonnet, caporal infanterie coloniale, La Guyonnière" m'a poussé à faire une "enquête" pour en savoir davantage et après consultation du site Mémoire des Hommes, je me suis apperçu qu'il s'agissait d'un ancien d'Indo. J'ai contacté par téléphone de nombreux cousins ou neveus qui ont eu la gentillesse de me communiquer photo et autres documents personnels. Merci à eux.

René Bonnet est né le 23 septembre 1924 à 4h30 au lieu-dit La Bonninière sur la commune de la Guyonnière en Vendée. Dernier d'une grande famille de 14 enfants, il s'engage dans les FFI en 1944 et participe à la libération de la Poche de Saint Nazaire. Son neveu le voit revenir à la ferme en FFI, chantant le chant du régiment de Sambre et Meuse. Il le décrit comme intelligent, assez solitaire, droit et croyant. René Bonnet avait compris que s'il restait à la Guyonnière, son avenir serait limité. Il s'engage donc dans l'Armée, d'où ses deux séjours en Indochine.
Il débarque à Saigon le 25 janvier 1946 et devient caporal de l'infanterie coloniale le 30 juin 1947. A la fin de son premier séjour il est envoyé à Dakar mais s'y ennuie. Il se porte donc volontaire pour un deuxième séjour en Indochine afin de combattre le communisme (on voit ici le passage du conflit colonial à celui de Guerre Froide). Au sein du 2e bataillon de marche de l'Afrique centrale Française, il encadre comme sergent une section de Vietnamiens et il trouve la mort lors d'une opération de nuit le 30 janvier 1952 au Tonkin.

La famille m'a communiqué une lettre envoyée par un camarade à la soeur ainée de René Bonnet : il y est dit qu'il est mort lors d'une embuscade à proximité d'un pont. Des rumeurs sont arrivées jusqu'à la famille disant qu'il aurait été abattu par un de ses soldats ayant choisi de rejoindre les troupes vietminh. En effet, la propagande Vietminh faisait des ravages et incitait les Vietnamiens à rejoindre la cause communiste-nationaliste avec leurs armes après avoir tué leurs cadres européens.

maoulen

Messages : 41
Date d'inscription : 27/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum