poème : Dien-Bien-Phu, ça n'est pas digne d'un grand pays (Suzanne Pautot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

poème : Dien-Bien-Phu, ça n'est pas digne d'un grand pays (Suzanne Pautot)

Message  semperfidelis le Mer 8 Aoû - 13:38

Bonjour à tous,

Fruit de quelques années de recherches... je vous livre ci-après un bon nombre de poèmes que j'ai pu récolter tant sur le net que dans des témoignages et des biographies.
Certains sont satiriques, certains sont anonymes; tous sont poignants de tendresse et de tristesse car vécus par des combattants ou par leurs proches.
Prenez le temps de les lire paisiblement, ils sont porteurs d'un message qui reflète la grandeur du sacrifice, mais aussi la lucidité d'une génération d'avoir
été sacrifiée sur l'autel d'une basse politique. Hommage maintenant à nos soldats d'indochine par celui d'une mère :

Cordialement,
"Semperfidelis"

DIEN BIEN PHU, CA N'EST PAS DIGNE D'UN GRAND PAYS

On a enfermé dans ce rond
Tant de magnifiques garçons
On les a laissés massacrer
Sans rien tenter pour les sauver

Les survivants ont tant souffert
Que Christ envierait leur calvaire.
Des jours sans fin ils ont été
Affamés et désespérés
Sans soins dans des camps ils mouraient.
Haineux, les Jaunes ricanaient.

D'avoir accepté ça, eh bien je vous le dis
Ça n'est pas digne d'un grand pays !

Pendant que ses soldats vivaient leur dur calvaire
Vous pensez que peut-être le pays en pensée
En prière les soutenait, les aidait
Et que par décence les plaisirs se taisaient.

Jamais pour Diên Biên Phu on ne supprima
Un seul spectacle dans un cinéma.
En France on vit la droite de toujours s'amuser
Pendant qu'au bout du monde ils agonisaient.

A part ceux qui avaient là-bas un être aimé
La plupart pensaient: Fallait pas y aller.
Et rien ne troubla leur bonne petite vie.

Ça n'est pas digne d'un grand pays.

Et quand les revenants à leur libération
Répondaient aux questions
Un tel mort, un tel disparu
Un tel on ne l'a pas vu
Ça en faisait des manquants

Or, en France, en tremblant
Des parents angoissés attendaient leurs enfants
Un matin, à leur porte, compatissant
Un Monsieur triste leur a remis
Un télégramme jaune où était écrit:

D'après déclarations militaires libérées
Votre fils est mort en captivité...
Comment, où est-il mort ? L'a-t-on enseveli ?

Ça n'est pas digne d'un grand pays.

Suzanne Paulot
Chants pour mon fils, Pierre, tombé à Diên Biên Phú



semperfidelis

Messages : 95
Date d'inscription : 19/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème : Dien-Bien-Phu, ça n'est pas digne d'un grand pays (Suzanne Pautot)

Message  danel le Jeu 9 Aoû - 16:16

Merci pour ces vingt-cinq textes, et de larmes et de sang.
MERCI
avatar
danel

Messages : 129
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 70
Localisation : Montmorillon

http://daneljeanroger@yahoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum