Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954

Message  GAOA le Sam 25 Fév - 19:09

Bonjour

mon premier post depuis ma présentation alors je me lance.
je vous glisse un condensé des principales dates de la guerre d'indochine.
1941
Vo Nguyen Giap revient de Chine et, avec une équipe jeune et dynamique, s’installe dans les zones
montagneuses de la Haute Région tonkinoise, le Viet Bac.
1944
10 novembre : Giap met sur pied des unités de guérilleros
1945
9 mars : Les forces japonaises stationnées en Indochine attaquent les garnisons françaises qui, face à
la poussée nipponne, cèdent et capitulent.
Ce coup de force japonais scelle la fin de la souveraineté française sur l’Indochine.
10 mars : la brigade Alessandri amorce son repli vers la Chine.
11 mars : Bao Daï, empereur d’Annam, proclame l’indépendance du Vietnam, résultant de l’union
des trois Ky, le Tonkin, l’Annam et la Cochinchine.
3mai : Giap ouvre les premières écoles politico-militaires en Indochine.
7 mai : Ho Chi Minh constitue un comité de libération.
15 juin : le général de Gaulle nomme le général Leclerc commandant en chef du corps expéditionnaire
français en Indochine.
2 août : clôture de la conférence de Potsdam qui entérine la double occupation anglo-chinoise en
Indochine.
15 août : l’amiral Thierry d’Argenlieu est nommé haut-commissaire de France en Indochine.
Le même jour, Ho Chi Minh donne l’ordre de soulèvement général pour l’Indochine.
17 août : A Hanoï, Ho Chi Minh forme un gouvernement.
18 août : Leclerc quitte la France pour l’Asie.
19 août : entrée à Hanoï des troupes insurrectionnelles viet minh en provenance du Viet Bac.
20 août : le Viet minh se rend maître d’Hanoï.
21 –22 août : par la violence, le Viet minh parvient à mettre la main sur le sud et le centre de la
péninsule indochinoise.
22 août : arrivée de Sainteny à Hanoï.
24 août : à Hué, l’empereur Bao Daï abdique et devient conseiller au sein du nouveau gouvernement
Ho Chi Minh.
2 septembre : le gouvernement proclame la république et l’indépendance du Viet nam, constitué de
l’union des trois Ky.
11 septembre : le congrès du parti communiste indochinois proclame : « Le Parti prend à lui seul la
direction du front viet minh. »
12 septembre : débarquement à Saïgon des premiers éléments français.
22-23 septembre : les Français reprennent le contrôle de Saïgon.
25 septembre : à Saïgon, massacre des Français de la cité Héraut.
5 octobre : entrée de Leclerc à Saïgon avec des éléments de la 2ème D.B.
Début des opérations en Indochine du Sud
31 octobre : arrivée de l’amiral d’Argenlieu à Saïgon où il prend ses fonctions
a suivre...........

GAOA

Messages : 9
Date d'inscription : 16/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954

Message  GAOA le Sam 25 Fév - 19:11

suite.............
1946
7 janvier : Modus vivendi franco-cambodgien reconnaissant l’autonomie interne du Cambodge.
8 janvier : le général Salan est envoyé par Leclerc en Chine pour discuter des modalités en vue de la
relève des troupes chinoises par les troupes françaises au nord du 16ème parallèle.
9-11 janvier : émeutes sanglantes dirigées contre les Français à Hanoï, sans qu’il soit possible d’en
déterminer les responsabilités.
26 janvier : début des opérations au Sud-Annam.
31 janvier : sous les ordres du colonel Quilichini, les premières troupes françaises franchissent la
frontière chinoise et s’installent dans la région de Lao Kay.
5 février : l’état-major français annonce que la pacification de l’Indochine du Sud est achevée.
28 février : un accord est réalisé avec les Chinois selon lequel les troupes françaises relèveront les
troupes chinoises au nord du 16ème parallèle.
6 mars : signature à Hanoï des accords Sainteny-Ho Chi minh qui stipulent que les troupes françaises
pourront s’installer au Nord Vietnam. De son côté, la France reconnaît la République démocratique du
Viet nam « indépendante au sein de la fédération indochinoise «au sein de l’Union française ».
Fort de la conclusion de cet accord, les premières troupes françaises débarquent à Haïphong.
18 mars : entrée de Leclerc à Hanoï.
22 mars : Giap et Leclerc se rendent ensemble au monument aux morts d’Hanoï.
24 mars : en baie d’Along, premiers entretiens entre Ho Chi Minh et l’amiral d’Argenlieu.
28 mars : le traité définitif de relève des troupes chinoises par les troupes françaises est signé après
maintes difficultés et péripéties.
3 avril : signature de la convention d’état-major entre Salan et Giap.
12 avril : ouverture de la conférence de Dalat qui constitue les préliminaires de la conférence de
Fontainebleau qui doit statuer sur l’avenir de l’Indochine.
19 avril : adoption à Paris de la constitution de l’Union française.
11 mai : échec de la conférence franco-vietnamienne de Dalat sur le statut du Vietnam.
30 mai : évacuation du Tonkin par les troupes de Tchang Kaï Check.
31 mai : Ho Chi Minh quitte Hanoï pour Paris où il arrive en pleine crise ministérielle.
1er juin : proclamation unilatérale par la France de la république autonome de Cochinchine, ce qui
entraîne une vive réaction des Vietnamiens
10 juin : les troupes chinoises évacuent Hanoï.
12 juin : arrivée d’Ho Chi Minh à Biarritz où il séjournera quinze jours
27 juin : arrivée d’Ho Chi Minh à Paris où un gouvernement est enfin constitué.
2 juillet : Ho Chi Minh est reçu officiellement par Bidault avec beaucoup d’égards. Il dépose une
gerbe à l’Arc de triomphe.
6 juillet : ouverture de la conférence franco-vietnamienne de Fontainebleau L’ordre du jour tient en
cinq points
7 juillet : grave incident franco-vietnamien à Hongay.
13 juillet : en désaccord de plus en plus flagrant avec la politique conduite par l’amiral d’Argenlieu,
Leclerc est, à sa demande, rappelé à Paris. Le général Valluy le remplace à la tête du corps
expéditionnaire en Indochine.
8 août : clôture de la conférence de Fontainebleau sans résultats tangibles.
Eté 1946 : au Nord Vietnam, les nationalistes pro-chinois du parti vietnamien Quac Dan Dong
(V.D.Q.D.D.) sont submergés par le Viet minh. Les principaux dirigeants se réfugient en Chine
15 août : ouverture de la seconde conférence de Dalat pour organiser une fédération indochinoise Le
Viet minh n’y est pas invité.
17 août : le général Morlière est nommé commissaire de la République à Haïphong.
27 août : Modus vivendi franco-laotien Le roi de Luang Prabang est reconnu comme souverain sur
l’ensemble du Laos
14 septembre : Signature, à Paris, d’un modus vivendi entre Marius Moutet et Ho Chi Minh Un
cessez-le-feu général est prévu pour le 31 octobre suivant.
15 septembre : installation d’un contrôle douanier français au Tonkin.
2 octobre : Sainteny est nommé commissaire de la République pour le Tonkin et le Nord-Annam.
19 octobre : entrevue Ho Chi Minh – d’Argenlieu en baie de Cam Ranh pour l’application du modus
vivendi.
20 octobre : Ho Chi Minh débarque à Haïphong, puis à Hanoï où il est bien accueilli par les autorités
françaises.
23 au 27 octobre : épuration de l’opposition nationaliste au Viet minh.
11 novembre : protestation de Ho Chi Minh auprès de Bidault contre le bureau de douane français
d’Haïphong.
13 novembre : l’amiral d’Argenlieu quitte Saïgon pour Paris.
19 novembre : après de multiples provocations viet minh, les Français prennent l’initiative d’une
rupture des accords.
20 novembre : la Marine saisit une jonque de miliciens viet minh à Haïphong. La situation dégénère
en grave incident franco-viet minh. La 9ème D.I.C. chasse le viet minh d’Haïphong.
20-23 novembre : incidents d’Haïphong. Troubles et combats en ville dans le quartier vietnamien.
21 novembre : un grave incident franco-viet minh à Lang Son aboutit à l’expulsion de ceux-ci de la
citadelle.
26 novembre : le Viet minh commence l’évacuation depuis Hanoï de son « appareil » et prépare des
mesures de défense.
19 décembre : insurrection viet minh qui tente d’investir les principales garnisons tenues par les
Français au Tonkin et en Annam. Les Français demeurent maîtres des villes. Un processus de guerre
est enclenché
Ho Chi Minh prend le maquis avec Giap qui est chargé de la conduite militaire de la rébellion.
20 décembre : l’amiral d’Argenlieu rentre à Saïgon.
21 décembre : appel d’Ho Chi Minh à la guerre générale
22 décembre : Martius Moutet quitte Paris pour Saïgon.
Leclerc, envoyé en mission en Indochine par Léon Blum, chef du gouvernement, arrive à Saïgon d’où
il se rend immédiatement à Hanoï.

GAOA

Messages : 9
Date d'inscription : 16/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954

Message  GAOA le Sam 25 Fév - 19:14

suite.....
1947
2 janvier : Marius Moutet arrive à Hanoï où il rencontre le général Leclerc.
Le viet minh attaque la garnison de Nam Dinh
8 janvier : réouverture de la route Hanoï – Haïphong.
12 janvier : retour en France du général Leclerc où, il remet son rapport à Léon Blum : la France n’a
pas les moyens d’entretenir une guerre en Indochine
13 janvier : par lettre, le général de Gaulle dissuade Leclerc d’accepter l’offre de Léon Blum, la
charge de haut-commissaire de France à Saïgon
14 janvier : l’amiral d’Argenlieu préconise au gouvernement le retour de la monarchie au Viet nam
c’est la « solution Bao Daï »
Premier refus de Leclerc de retourner en Indochine
Fin janvier : au Tonkin, toutes les garnisons françaises assiégées par le Viet minh sont dégagées.
4 février : dégagement de Hué, assiégé depuis le 19 décembre
8 février : entretiens entre Vincent Auriol et le général Leclerc.
13 février : Leclerc écrit à Ramadier, président du Conseil, pour refuser une seconde fois de succéder
à l’amiral d’Argenlieu.
17 février : au Nord Annam, occupation de Quang Tri.
20 février : à Hanoï, fin de la résistance du quartier sino-annamite.
24 février : retour de l’amiral d’Argenlieu à Paris.
A la suite d’un débat parlementaire très agité, il est décidé que l’amiral d’Argenlieu ne retournera pas
à Saïgon. Il est remplacé par M. Emile Bollaërt dans les fonctions de haut commissaire de France en
Indochine.
11 mars : reprise de Nam Dinh par les troupes françaises.
11, 14, 18 et 20 mars : Débat sur l’Indochine à l’Assemblée nationale.
22 mars : le Parlement vote des crédits militaires pour l’Indochine au terme d’un débat difficile : le
P.C.F., au gouvernement, refuse de s’associer à cette décision M. Billoux, ministre de la Défense
nationale, refuse, à l’Assemblée, de s’associer à un hommage au corps expéditionnaire.
1er avril : arrivée de M Bollaërt à Saïgon.
19 avril : dans un message à la radio, Ho Chi Minh propose des négociations.
9 mai : près d’Hanoï, premier entretien secret de M. Paul Mus avec le « ministre des Affaires
étrangères » d’Ho Chi Minh.
12 mai : entrevue Paul Mus – Ho Chi Minh. La France pose quatre conditions à la cessation des
hostilités. Refus vietnamien.
14 mai : la France est à la recherche d’un interlocuteur valable : M. Bollaërt lance un appel à Bao Daï,
alors réfugié à Hong Kong.
14 juin : arrivée de M. Bollaërt à Paris.
17 juin : appel d’Ho Chi Minh aux asiatiques.
19 juin : Ho Chi Minh réaffirme le désir du peuple vietnamien de coopérer avec la France au sein de
l’Union française.
5 juillet : Bao Daï se déclare prêt à exercer le pouvoir.
13 août : M. Bollaërt quitte Saïgon pour Paris.
Manifestations à Hué en faveur de Bao Daï.
19 août : entretiens Ramadier – Bollaërt.
29 août : départ de M. Bollaërt pour Saïgon.
10 septembre : discours de M. Bollaërt à Ha Dong : offre d’une autonomie, mais pas de
l’indépendance.
11 septembre : formation d’un nouveau gouvernement cochinchinois.
18 septembre : l’ex empereur Bao Daï se déclare prêt à négocier avec Paris, après la déclaration de
M. Bollaërt du 10 septembre.
29 septembre : démission du gouvernement de Cochinchine.
1er octobre : constitution à Saïgon du gouvernement du général Xuan qui se heurte à l’hostilité de Bao
Daï.
7 octobre : les troupes françaises engagent une vaste offensive aéroterrestre dans le Viet Bac : triangle
Thaï Nguyen – Lang Son – Cao Bang. Les unités françaises s’implantent en Haute Région et
contrôlent la R.C.4, mais au bout de deux mois d’opérations incessantes, les organes gouvernementaux
viet minh échappent aux Français. A la mi-décembre, le bilan est presque négatif.
6 décembre : Entrevue en baie d’Along entre M. Bollaërt et Bao Daï.
8 décembre : M.Bollaërt quitte Saïgon pour Paris.
21 décembre : entretiens entre Bao Daï et le général Xuan.
23 décembre : demande d’adhésion du Cambodge et du Laos à l’Union française.
Fin décembre : en fin de séjour, le général Valluy est rappelé à Paris et remplacé, après un intérim de
deux mois du général Salan, par le général Blaizot, le général Alessandri assumant le commandement
des forces terrestres.
a suivre.....

GAOA

Messages : 9
Date d'inscription : 16/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954

Message  GAOA le Sam 25 Fév - 19:17

suite...
1948
L’année verra l’extension de l’occupation française dans le Delta du Tonkin. Les régions de
Vietri – Santong seront définitivement contrôlées.
7 janvier : entretiens à Genève entre M. Bollaërt et Bao Daï.
19 janvier : départ de M. Bollaërt pour Saïgon.
20 janvier : le pape accorde une entrevue à M. Bollaërt.
29 janvier : arrestation à Paris du chef clandestin de la délégation vietminh.
30 janvier : conférence de presse à Saïgon de M. Bollaërt qui repousse toute idée de négociation avec
Ho Chi Minh.
21 février : le Conseil des ministres renouvelle sa confiance à M. Bollaërt.
1er mars : le convoi Dalat – Saïgon tombe dans une gigantesque embuscade : 150 tués.
5 mars : Bao Daï quitte Genève pour Hong Kong.
10 mars : la mission de M. Bollaërt est renouvelée pour six mois.
Juin : le Viet minh met sur pied sa première grande unité, la division 308.
5 juin : entrevue de la baie d’Along entre Bao Daï, le général Xuan et M. Bollaërt qui débouche sur la
signature d’un accord reconnaissant l’union des trois Ky dans un Viet Nam indépendant et souverain
en sa qualité d’Etat associé dans le cadre de l’Union française. Paris renâcle à ratifier l’accord.
9 juin : protestation de l’assemblée de l’Union française contre l’ignorance où elle a été tenue.
20 octobre : M.Léon Pignon remplace M.Bollaërt en Indochine.
Novembre : début de l’occupation du Delta tonkinois. Il faudra six opérations successives pour le
contrôler
1949
Au cours de l’année, les premières grandes unités viet minh mises sur pied dans le sanctuaire
chinois font leur apparition.
Janvier : arrivée de renforts à Saïgon permettant au général Boyer de La Tour de pacifier la
Cochinchine.
9 janvier : entretiens à Cannes entre Bao Daï et le général Xuan.
16 janvier : entrevue Pignon – Bao Daï.
22 février : Entretiens Bao Daï – Queuille – Costes Fleuret à Paris. Le gouvernement presse Bao Daï
de rentrer au Vietnam, mais celui-ci subordonne son retour à la fin de l’autonomie de la Cochinchine
qui empêche l’unité réelle du Vietnam.
1er mars : entretiens Pignon – Bao Daï à Paris.
8 mars : signature à l’Elysée des accords franco-vietnamiens entre Bao Daï et Vincent Auriol.
L’indépendance du Vietnam est reconnue officiellement par la France dans le cadre de l’Union
française en tant qu’Etat associé. La Cochinchine est rendue libre de décider son rattachement à la
Fédération après création d’une assemblée territoriale qui le votera le 23 avril, permettant ainsi à Bao
Daï de revenir en Indochine, malgré les vives protestations du Viet minh.
2 avril : le général Revers, chef d’état-major de l’armée de Terre, est désigné pour aller effectuer une
mission d’inspection du corps expéditionnaire en Indochine.
10 avril : élections à l’assemblée territoriale en Cochinchine.
Début mai : accentuation de la pression viet minh sur la RC 4.
10 mai : entretiens Pignon – Bao Daï à Dalat.
16 mai : arrivée du général Revers à Saïgon.
22 mai : entretiens Revers – Bao Daï – Pignon.
5 juin : message du président de la République à Bao Daï.
13 juin : Entrée de Bao Daï à Saïgon.
16 juin : le général Revers quitte l’Indochine. Dans son rapport, il préconise un retrait de la Haute
Région et la concentration des efforts sur le Delta, le Tonkin utile, ainsi que la constitution d’une
armée nationale vietnamienne.
30 juin : constitution du gouvernement central vietnamien.
16 juillet : discours de Bao Daï à Hanoï.
19 juillet : le Laos est reconnu indépendant dans le cadre de l’Union française.
9 août : Bao Daï crée une assemblée consultative.
10 août : visite à Saïgon du général britannique Harding.
18 août : entretiens Bao Daï – Costes Fleuret – Pignon.
26 août : divulgation par la radio viet minh des conclusions du rapport Revers, très sévères sur
l’incohérence de notre politique, sur la corruption du régime de Bao Daï et préconisant, d’une part
l’abandon des régions frontalières entre le Tonkin et la Chine, Lang Son exclu et d’autre part, la
nécessité du repli du gros de nos forces sur le Delta.
Septembre : les troupes françaises occupent la province des évêchés de Bui Chu et de Phat Diem.
3 septembre : le général Carpentier succède au général Blaizot comme commandant en chef du corps
expéditionnaire. Il se montre très réticent à mettre en oeuvre les mesures préconisées par Revers. Le
général Alessandri quitte le commandement des F.T.E.O., dissous, pour prendre celui de la zone
opérationnelle du Tonkin.
Octobre 1949 – janvier 1950 : le Viet minh entreprend sa première campagne offensive désignée du
nom de « La Loi ». Cette campagne est interprétée comme la réponse à l’occupation française des
Evêchés.
8 novembre : le royaume du Cambodge est reconnu indépendant au sein de l’Union française en tant
qu’Etat associé.
16 novembre : prise du poste de Phu Lu par les réguliers viet minh (division 308).
27 novembre : le général Boyer de La Tour est muté en métropole.
7 décembre : le général Revers est mis à la retraite d’office, suite à l’« affaire des généraux ».
10 décembre : victoire de Mao Tse Toung en Chine. L’armée populaire chinoise est aux frontières
nord de l’Indochine et réalise sa jonction avec les forces viet minh. La guerre change de nature.
30 décembre : signature de conventions franco-vietnamiennes.

les années 50 - 54 feront l'objet d'un autre post.
boone lecture
jean françois

GAOA

Messages : 9
Date d'inscription : 16/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954 suite...

Message  GAOA le Sam 25 Fév - 19:21

Reprise de la chrono...

1950
10 janvier : Mao Tse Toung reconnaît Ho Chi Minh.
20 janvier : ratification par l’Assemblée des accords conclus avec le Viet Nam, le Laos et le
Cambodge qui deviennent indépendants et associés à l’Union française.
31 janvier : Moscou reconnaît Ho Chi Minh.
7 février : Londres et Washington reconnaissent les Etats associés.
14 février : manifestations à Nice contre la guerre d’Indochine.
12 mars : le Vatican reconnaît les Etats associés.
19 mars : crise à Saïgon où les ralliements à Bao Daï sont rares et où Paris et Washington s’opposent
sur l’aide militaire américaine.
Avril : accord de ravitaillement entre la Chine et le Viet minh.
6 mai : à Saïgon, formation du gouvernement Tran Van Huu.
25 au 30 mai : attaque viet minh, chute et reprise du poste de Dong Khé sur la R.C.4.
29 juin : ouverture à Pau de la conférence quadripartite inter-états entre la France et les Etats associés.
15 juillet : arrivée à Saïgon d’une mission militaire US.
Juillet – août : destruction à Saïgon des réseaux viet minh et fin du terrorisme urbain.
18 septembre : chute du poste de Dong Khé.
2 octobre : échec du colonel Lepage pour reprendre Dong Khé.
3 octobre : évacuation de Cao Bang par le colonel Charton.
4 – 8 octobre : anéantissement des colonnes Charton et Lepage. Sept bataillons sont détruits.
11 octobre : évacuation de That Khé et Thaï Nguyen.
18 octobre : les troupes françaises évacuent Lang Son dans la précipitation en abandonnant
d’importants stocks de matériel.
Arrivée à Saïgon de la mission Juin – Letourneau.
19 octobre : débat sur l’Indochine à l’Assemblée ; intervention remarquée de M. Mendès-France.
22 octobre : accord de principe de Bao Daï pour la mise sur pied d’une armée nationale vietnamienne.
25 octobre : entrevue Juin – Bao Daï.
1er et 2 novembre : évacuation de Lao Kay et Lai Chau.
4 et 5 novembre : à Dalat, conférence Pignon – Letourneau – Bao Daï : décision de former en 1951
une armée nationale vietnamienne de 115 000 hommes avec l’aide financière américaine et
l’assistance militaire française.
22 et 23 novembre : nouveau débat à l’assemblée sur l’Indochine.
24 novembre : le général Boyer de La Tour prend à Hanoï les fonctions de commissaire de la
République au Nord Viet nam et de commandant de la zone opérationnelle du Tonkin, en
remplacement du général Alessandri, muté en métropole après le désastre d’octobre en Haute Région.
27 novembre : clôture de la conférence de Pau.
3 décembre : entretiens Pleven – de Lattre.
6 décembre : nomination du général de Lattre de Tassigny dans le cumul des fonctions de hautcommissaire
de France et de commandant en chef du corps expéditionnaire. Le gouverneur général
Gauthier et le général Salan sont respectivement adjoints civil et militaire.
8 décembre : évacuation de Dinh Lap, suivie de plusieurs autres jusqu’à la fin du mois.
17 décembre : arrivée de De Lattre à Saïgon.
19 décembre : arrivée de De Lattre à Hanoï.
24 décembre : signature des modalités de l’aide américaine en Indochine.
Signature à Saïgon des accords de Pau : les Etats associés d’Indochine prennent en charge leurs
services administratifs.
1951
1er janvier : de Lattre arrête brutalement les évacuations de civils au Tonkin et interdit formellement
toute nouvelle évacuation de poste militaire.
Récalcitrant à exécuter cette mesure, le général Boyer de La Tour est muté sur le champ en France et
remplacé par le général de Linarès dans son commandement au Tonkin où au dispositif linéaire, de
Lattre substitue un maillage de postes fortifiés.
13 janvier : le Viet minh déclenche la bataille de Vinh Yen, verrou de l’itinéraire menant à Hanoï.
16 janvier : l’assaut frontal viet minh contre le Delta et Hanoï est bloqué à Vinh Yen où Giap subit
une lourde défaite.
17 janvier : visite de De Lattre à Hué où il a des entretiens avec Bao Daï.
3 mars : mise sur pied du premier gouvernement de l’indépendance du Viet nam, présidé par Tran
Van Huu. Ce gouvernement est installé officiellement par Bao Daï.
15 mars : de Lattre est à Paris pour demander des renforts.
23 – 24 mars : action viet minh à Mao Khé et sur les adductions d’eau potable à Haïphong.
4 avril : seconde offensive frontale de Giap pour pénétrer en force dans le Delta : batailles de Mao
Khé et de Dong Trieu qui se solderont par un nouvel échec sanglant pour le Viet minh.
19 avril : le Delta est divisé en trois zones : Nam Dinh, Hanoï et Haïphong.
29 avril : début des entretiens de Lattre – Mac Donald.
5 mai : entretiens de Lattre – Bao Daï.
29 mai – 18 juin : la bataille du Day, comme l’ensemble de la campagne d’hiver 1951, se solde par un
échec pour le Viet minh. Son corps de bataille est sévèrement touché, mais non détruit. Il va se
remettre en condition pendant la saison des pluies.
11 juillet : le général de Lattre lance, à l’occasion de la cérémonie de remise des prix du lycée
Chasseloup Laubat à Saïgon, un vibrant appel à la jeunesse vietnamienne.
14 juillet : à Hanoï, à l’occasion d’un défilé monstre, de Lattre oblige Bao Daï à paraître à ses côtés
couronnant ainsi l’engagement du Viet nam dans sa lutte contre le Viet minh.
31 juillet : assassinat du général Chanson à Saïgon.
12 au 24 septembre : séjour à Washington du général de Lattre où il obtient l’appui américain à
l’action de la France en Indochine.
1er octobre : début d’une offensive viet minh en pays thaï.
2 – 6 octobre : le Viet minh échoue devant Ngia Lo.
4 au 8 octobre : séjour à Londres du général de Lattre.
21 octobre : arrivée à Saïgon du général américain Lawton Collins.
29 octobre : assassinat de M. Raymond, commissaire de la République au Cambodge.
10 novembre : prise de Cho Bu par les forces franco-vietnamiennes.
13 novembre : les troupes françaises occupent Hoa Binh, carrefour des communications du Viet nam
entre la Chine et le Centre Vietnam, le pays thaï et le Delta et l’ensemble du pays Muong.
10 décembre : offensive vietnamienne contre Tu Vu.
16 décembre : ratification du privilège d’émission de la piastre.
18 décembre : demande d’admission du Viet nam à l’O.N.U.

GAOA

Messages : 9
Date d'inscription : 16/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954

Message  GAOA le Sam 25 Fév - 19:24

suite....
1952
Début janvier : le Viet minh commence à exercer une forte pression sur la R.C. 6 qui relie Hoa Binh
à l’ensemble du dispositif du Tonkin.
6 janvier : le général Salan est nommé commandant en chef en Indochine par intérim.
11 janvier : mort du général de Lattre qui est élevé à la dignité de maréchal de France
22 février : après la disparition du maréchal de Lattre, le général Salan est confirmé dans ses fonctions
de commandant en chef. Il décide l’évacuation d’Hoa Binh, l’opération « Amarante ».
Mars : opérations au nord et au sud du Delta.
1er avril : M. Letourneau, ministre des Etats associés, est désigné pour exercer les fonctions de haut
commissaire de France en Indochine. Il est assisté pour les affaires civiles de M. Gauthier.
Après la nomination de M. Letourneau, le général Salan est reconduit dans ses fonctions de
commandant en chef.
9 et 10 avril : débat sur l’Indochine à l’Assemblée nationale.
16 et 17 juin : à Washington, conversations sur l’Indochine.
Juillet : opérations « Quadrille » et « Sauterelles » : 3000 viets sont hors de combat.
12 juillet : entretiens Letourneau – Mac Donald à Singapour.
20 juillet : attaques vietminh au Cap Saint Jacques.
4 septembre : à Muret, entretiens Bao Daï – Vincent Auriol.
11 au 17 octobre : offensive viet minh en Haute Région sur la Rivière Noire. Les Français sont
contraints d’abandonner le poste de Ngia Lo après de rudes combats et de lourdes pertes. La
manoeuvre vietminh en direction du sud, à travers le Laos ne fait plus de doute. La route du pays Thaï
est ouverte au vietminh.
24 octobre : déclaration du gouvernement sur l’Indochine.
29 octobre au 18 novembre : les forces françaises conduisent une grande opération dans la région
comprise entre la Rivière Claire et le Fleuve Rouge dans le dessein d’alléger le front de Na Sam.
Novembre : installation de la base aéroterrestre de Na Sam sur la RP 41, sous le commandement du
colonel Gilles.
19 novembre : l’Assemblée demande un débat sur l’Indochine.
1er décembre : résistance victorieuse à Na Sam : les assauts viets sont repoussés.
2 et 3 décembre : les Viets tentent un ultime effort contre Na Sam avant que Giap ne décide de lever
le siège.
Décembre : début des raids offensifs au Nord – Laos.
1953
Janvier : Opérations de nettoyage dans le Delta tonkinois : opérations « Normandie », « Nice » et
« Bretagne ».
Transfert à l’armée vietnamienne des secteurs de My Tho et de Vinh Long.
27 – 28 janvier : en mission d’inspection, le maréchal Juin, accompagné de M. Letourneau, visitent
Na Sam puis poursuivent vers Pnom Penh et Vientiane.
29 janvier au 6 février : en Annam, opération combinée aux environs de Qui Nhon pour soulager les
Hauts Plateaux, notamment An Khé.
24 février : un haut comité militaire franco-vietnamien, réuni à Dalat, sous la présidence de Bao Daï,
décide le renforcement de l’armée vietnamienne par la mobilisation de classes supplémentaires.
Mars : poursuivant sa marche vers le Sud à travers le Laos, le Vietminh investit et s’empare du poste
de Sam Neua. Les forces françaises subissent de lourdes pertes.
13 avril : les postes de Muong Khoua et de Sop Noa, bastions du système de défense du royaume
laotien, sont investis et tombent aux mains du Vietminh.
24 au 27 avril : séjour de l’amiral américain Radford en Indochine.
26 avril : mémorandum américain sur le principe d’une aide militaire à l’Indochine.
1er mai : conférence de presse de M. Letourneau sur la situation militaire en Indochine.
10 mai : dévaluation de la piastre.
19 mai : l’ambassadeur Dejean et le général Navarre remplaçant M. Letourneau et le général Salan
dans les fonctions de haut-commissaire et de commandant en chef débarquent à Saïgon.
21 mai : le général Navarre arrive à Hanoï. Le général Salan embarquera pour la France le 28, ainsi
que le général de Linarès, remplacé dans son commandement par le général Cogny.
20 juin : arrivée à Saïgon d’une mission militaire américaine.
Fin juin : mise en place au Tonkin du G.C.M.A., en Haute Région, sous les ordres du lieutenantcolonel
Trinquier
17 juillet : opération « Hirondelle » : raid de va et vient aéroporté sur les importants dépôts vietminh
de Lang Son.
21 juillet : adoption du « Plan Navarre » par le conseil de Défense.
28 au 31 juillet : opération « Camargue », au nord-ouest d’Hanoï, destinée à nettoyer la « rue sans
joie », zone viet dont la traversée par route s’avérait toujours meurtrière.
12 août : estimant que la base aéroterrestre de Na Sam n’avait plus sa raison d’être, le commandement
français décide de la replier.
27 août : un conseil national vietnamien, réuni à l’initiative de Bao Daï, réclame l’indépendance totale
du Vietnam et remet en cause son adhésion à l’Union française.
Septembre : la poursuite de l’offensive vietminh vers le sud à travers le Laos se confirme. Luang
Prabang et les autres centres de résistance de la Plaine des Jarres sont dégagés par les forces francolaotiennes.
2 septembre : première réunion de la commission d’enquête sur le trafic des piastres.
Déclaration de Foster Dulles sur l’Indochine.
30 septembre : accroissement de l’aide militaire à l’Indochine.
Septembre –octobre : opération au Haut Laos pour dégager Luang Prabang et le camp retranché de la
Plaine des Jarres.
3 octobre : raid de parachutistes sur Lao Kay.
22 octobre : signature du traité d’amitié franco-laotien.
23 octobre : le royaume du Laos adhère à l’Union française.
23 au 28 octobre : débat sur l’Indochine à l’Assemblée nationale.
4 novembre : discours de M. Nixon, vice-président américain à Hanoï.
9 novembre : le Laos est reconnu comme pleinement indépendant. Il n’adhère pas à l’Union
française.
20 novembre : opération « Castor » : après avoir essayé de consolider les positions du Delta, par
diverses opérations de nettoyage, le commandement espère déjouer les plans d’offensive générale
vietminh et installe une base aéroterrestre à Dien Bien Phu.
29 novembre : l’Express publie une interview de Ho Chi Minh.
3 décembre : le général Navarre décide d’accepter la bataille du nord-ouest. Le colonel de Castries
prend le commandement du camp retranché de Dien Bien Phu qui prend la dénomination de G.O.N.O.
(groupement opérationnel du nord-ouest).
10 décembre : évacuation de Lai Chau par les forces françaises.
25 décembre : offensive vietminh sur le Laos. La garnison de Takket se replie sur la base de Seno en
« hérisson ».
a suivre....

GAOA

Messages : 9
Date d'inscription : 16/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954

Message  GAOA le Sam 25 Fév - 19:27

suite..
1954
Janvier : au sud Laos, offensive vietminh en direction du pays Thaï. Organisation en « hérisson » de
Plei Ku.
20 janvier : lancement de l’opération « Atlante » sur les Hauts Plateaux. Les Viets visaient An Khé et
Plei Ku. Mais le sacrifice du GM 100 se poursuivra jusqu’en juillet.
25 janvier au 18 février : conférence quadripartite de Berlin, à l’issue de laquelle les Quatre Grands
décident de tenir en avril, à Genève, une conférence sur la Corée et l’Indochine.
Fin janvier : Dien Bien Phu est totalement encerclé par le Vietminh qui y concentre la totalité de son
corps de bataille.
Février : le comité de Défense nationale confie à M. Pleven, ministre de la Défense nationale,
accompagné du général Ely, chef d’état-major général, une mission d’inspection et d’enquête en
Indochine. Devant les annonces du commandement sur place, elle ne conclut pas formellement à la
nécessité d’une évacuation de Dien Bien Phu.
1er au 9 mars : grand débat sur l’Indochine à l’Assemblée. Le gouvernement se montre disposé à une
négociation.
13 mars : lancement de l’attaque vietminh sur les points d’appui du camp retranché de Dien Bien Phu.
La piste est très rapidement sous le feu viet.
30 mars : relance de l’attaque contre Dien Bien Phu.
Fin mars : En zone d’Atlante, les forces franco-vietnamiennes s’emparent de Qui Hon.
26 avril : ouverture de la conférence de Genève.
1er mai : Giap lance l’assaut final contre Dien Bien Phu.
7 mai : chute du camp retranché de Dien Bien Phu.
8 mai : la conférence de Genève aborde le problème indochinois.
18 mai : les généraux Ely et Salan sont envoyés en mission en Indochine.
4 juin : signature des traités d’indépendance et d’association du Vietnam à la France.
5 juin : l’ambassadeur Dejean et le général Navarre sont rappelés à Paris. Le général Ely cumule les
fonctions de haut-commissaire de commandant en chef en Indochine. Le général Salan est son adjoint
militaire.
16 juin : Bao Daï nomme Ngo Minh Diem chef du gouvernement vietnamien et se retire à Cannes.
20 juin : à Genève, la France et le Vietminh engagent des négociations directes dans le cadre de la
conférence.
24-30 juin : au cours du repli de la garnison d’An Khé, le GM 100 est à moitié anéanti dans une
gigantesque embuscade.
Fin juin : opération « Auvergne » : les évêchés de Phat Diem et de Bui Chu sont évacués.
3 juillet : évacuation de Phu Ly.
20 juillet : la conférence de Genève aboutit. Le Viet Nan subit une partition à hauteur du 16ème
parallèle. Protestation de Diem. La guerre est terminée pour la France. Les dates du cessez-le-feu pour
l’ensemble de la péninsule s’étalent entre le 27 juillet et le 3 août.
10 août : arrivée à Hanoï de la commission internationale de contrôle des clauses de l’armistice.
14 août : accords franco-vietminh sur les échanges de prisonniers à Thung Fia.
19 août – début septembre : échange de prisonniers entre la France et le viet minh. 10 754 hommes
sont rendus par le Vietminh, dans un état déplorable, contre 63 000 en bonne santé par les francovietnamiens.
20 septembre : en désaccord avec le général Ely, le général Salan demande et obtient son rappel en
France. Il quitte l’Indochine le 9 octobre et est remplacé par le général Jaquot.
9 octobre : évacuation française d’Hanoï que le Vietminh occupe le 11.
18 octobre : à Hanoï, entretiens Ho Chi Minh – Sainteny. Ce dernier est le chef d’une délégation
française au Nord Vietnam dont l’existence suscitera des protestations incessantes de Saïgon.
30 octobre : évacuation du couloir Haïphong – Hanoï.
1955
4 mai : les troupes françaises, encore présentes au Nord Vietnam, évacuent Haïphong.
2 juin : le général Ely quitte l’Indochine. Le général Jaquot assure l’intérim en attendant l’arrivée de
M. Hoppenot qui aura le titre d’ambassadeur de France.
1956
1er janvier : demeurent encore 30 000 soldats français au Sud Viet nam.
28 avril : le commandement supérieur français en Indochine est dissous.
14 septembre : embarquement à Saïgon des derniers éléments du corps expéditionnaire demeurant en
Indochine.

voila c'est terminé j'espère que cela vous aidera pour vos rechercher.
cordialement
jean françois

GAOA

Messages : 9
Date d'inscription : 16/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954

Message  christian calet le Dim 26 Fév - 13:00

Bonjour Jean-François

merci ! remarquable travail de compilation!

cordialement
avatar
christian calet

Messages : 10
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 65
Localisation : Beauchamp 95

http://30e-bca-bcp-gcm-gc.forum-actif.info/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954

Message  lr le Dim 26 Fév - 14:09

bonjour

bravo, mais surtout continus, nous pourrons faire des rajouts ensuite

lr study
avatar
lr

Messages : 1400
Date d'inscription : 31/12/2008
Localisation : bord de la mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954

Message  lr le Dim 26 Fév - 14:13

bonjour

nous avons fusionnes les sujets pour une meilleur comprehension du post

merci

lr study
avatar
lr

Messages : 1400
Date d'inscription : 31/12/2008
Localisation : bord de la mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954

Message  Admin le Jeu 1 Mar - 0:33

Bonjour,

Merci pour cette chronologie très intéressante.
Nous tenterons de la compléter au fur et à mesure.

cordialement,
Antoine.
avatar
Admin
Admin

Messages : 1601
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)

http://laguerreenindochine.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronologie de la guerre d’Indochine 1945-1954

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum