Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  1er para lao le Sam 27 Oct - 6:58

bonjour SixOfOne

je ne sais pas si tu as vu ça :

http://laguerreenindochine.forumactif.org/t871-les-bataillons-thais-en-indochine

http://www.monumentindochine.fr/Documents/Livre_Vilbert.pdf
avatar
1er para lao

Messages : 101
Date d'inscription : 21/11/2011
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Sam 27 Oct - 9:07

Bonjour 1erParaLao,

Merci pour l'information, néanmoins je connais déjà ce livre même si je n'ai pas encore investi en faisant la démarche de l'acheter.

Bonne journée,
Philippe
avatar
SixOfOne

Messages : 380
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 49
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  1er para lao le Sam 27 Oct - 9:59

j'ai trouvé ça aussi sur un forum ami :

Le 3e Bataillon Thaï est créé le 01/10/1949.
Participe à la bataille de Diên-Biên-Phu sur le point d'appui Anne-Marie.
Dissous le 31/05/1954.

Constitué de 4 P.A., Anne-Marie est tenu par le 3è thaï qui jusqu'ici, s'est bien conduit dans les opérations auxquelles il a participé. Placé sous les ordres du cdt Archambault jusqu'en décembre, le bataillon a touché le capitaine Thimonnier, un cavalier. L'officier adjoint est le capitaine Louis et les 4 compagnies ont chacune 2 officiers d'encadrement.

Le 13 mars 1954, Hanoï a envoyé en renfort le Lt Courdesse et le chef Limousi; et la première surprise des 2 hommes fut de constater la fragilité des Thaïs sous les obus.
La 12 du capitaine Guilleminot sur le PA-3 Anne-Marie recevait des obus de 105; un tué et 3 blessés. Les Thaïs sont soumis à une propagande intense. Des tracts les incitants à la désertion sont déposés dans la nuit sur les barbelés, des hauts parleurs invisibles leur diffusent de la musique locale, des chants lancés par des ralliés et des slogans communistes. Et la pression psychologique monte en même temps que l'étau se resserre sur DBP.
Le 15 mars, les Thaïs ont suivi la contre-attaque lancée en direction de Gabrielle et, vers 11 heures du matin, ils ont assisté consternés, au retour des légionnaires harassés. Sur Anne-Marie 3, Guilleminot reçoit de nouveaux tirs de 105; le chef Marquet, le sergent Barrière, le capitaine Fréjoux sont blessés. L'ennemi se rapproche et Thimonnier se désole:
" Nos Thaïs, très impressionnés, n'ont plus aucun ressort ". Leur moral ne tient plus et on peut craindre que devant un assaut massif, ils ne ripostent que pour la forme.
Le 6 aout 1950, le général Marchand remet au capitaine Bigeard, le drapeau de l'ancien régiment de tirailleurs indochinois. Le capitaine Bigeard commandant le 3è compagnie du bataillon autonome Thai nous parle : Nous reprenons le Pays Thai noir au Viet Le 20 novembre 1946. Après plusieurs incidents, notre flotte bombarde le quartier tonkinois de Haiphong. En décembre, c'est l'insurrection générale. Je commande maintenant la 3 Cie thaï, renforcée par quelques partisans. Au total 400 hommes solides connaissant parfaitement la région et une poignée d'officiers français pour les encadrer. Des jeunes saint-cyriens ayant rarement combattu mais qui seront vite sur ma longueur d'onde. Très vite, nous devenons la "Colonne Bigeard". En moins d'un an, nous allons reprendre la totalité du Pays Thai noir aux Viets. Une offensive de près 120 km. La population nous soutien totalement. Les Thaïs sont une race à part, avec leurs chefs leurs seigneurs, leurs coutumes et ils n'aiment pas les tonkinois. Dans chaque village, sommes accueillis comme des libérateurs, nourris, logés.... c'est merveilleux ! Le 31 décembre 1946, je reçois l'ordre de reprendre So-La, sur la RC 41, qui traverse la Haute Région tonkinoise. Je répartis mes hommes en 4 commandos. Les Thaïs nous ont ouvert des pistes, inconnues des Viets. Marchons pratiquement 2 jours, presque sans nous arrêter. Il nous faut trainer mortiers, radios, obus. Avons le strict minimum pour vivre.
Le 2 janvier 1947Au matin nous arrivons à Muong-La. Observons les Viets à la jumelle puis installons les mortiers sur les hauteurs. Cent obus tirés. Deux de mes sections déboulent et s'emparent du village. Continuons sur à marche forcée sur Son La. J'installe des commandos de chaque coté. Un autre est chargé de faire diversion et arrive par la RC 41 en faisant un bruit d'enfer.
Les Viets tombent dans le piège. Foncent sur la route. Déferlons alors en hurlant, nous sommes dans leur dos. La garnison est anéantie bilan; 120 tués ou prisonniers, chez nous les pertes sont presque nulles. Poursuivons notre avance et prenons en 3 semaines Nasan et le col de Conoi.
avatar
1er para lao

Messages : 101
Date d'inscription : 21/11/2011
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  1er para lao le Mar 30 Oct - 7:48

bonjour Philippe

j'ai trouvé ça en cherchant sur le 1er BPL...

"...A Diên Bien Phu, les autochtones servent essentiellement aux 2e et 3e BT, à la Compagnie de Thaïs Blancs et dans les unités de parachutistes, dont une, le 5ème BPVN, appartient à l'armée vietnamienne. Enfin, le 11 avril les parachutistes vietnamiens attaquent "Eliane 1" tenu par le DD 316 en compagnie du 1er BEP. Les légionnaires s'élancent en chantant suivis par les Indochinois qui entonnent la Marseillaise. Les hommes des 2e et 3e BT lâchent pied sous les tirs des canons viêtminh. Seuls, 200 d'entre eux comme le Caporal-chef Han ou le Tirailleur Xuang Phung se battent jusqu'au 7 mai pendant que 30 de leurs compatriotes rejoignent les Bigors du 2/4e RAC sur Isabelle..."

je ne sais plus où !!

ainsi que ça, donné pour l'insigne du 3e Thaï :


bien différent de celui-ci :


JP.

avatar
1er para lao

Messages : 101
Date d'inscription : 21/11/2011
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Ven 29 Mar - 17:17

Bonsoir à tous,

Au cours de mes nombreuses pérégrinations sur la toile je viens de découvrir qu'il existe un article à propos des bataillons thaï dans la revue Symboles et Traditions... Mais ce bulletin n°53 date des années 1970-1972 et est épuisé depuis fort longtemps. C'est ainsi que je fais appel à un éventuel collectionneur de cette revue pour voir si il aurai en main, par bonheur, ce numéro !

Appel aux collectionneurs : je suis prêt à acheter le numéro 53 publié entre 1970 et 1972 du magazine Symboles et Traditions, où plus simplement, je me contenterai de la reproduction par numérisation de l'article intitulé "Les bataillons thaï du CEFEO".

Pour information voici le lien de la page sur laquelle j'ai trouvé l'information : Symboles et Traditions - Bibliographie

Mille merci par avance !

Bonne soirée,
Philippe


Dernière édition par SixOfOne le Ven 29 Mar - 21:40, édité 2 fois
avatar
SixOfOne

Messages : 380
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 49
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  jowell le Ven 29 Mar - 21:24

Bonsoir Sixofone.
Voici un lien ou l'insigne du 3ème bataillon thai est à vendre si des fois cela peut t'intéresser.

http://www.histoire-collection.com/catalog_711.htm

Joël
avatar
jowell

Messages : 244
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 55
Localisation : Essonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Ven 29 Mar - 21:36

Bonsoir Joël,

Je te remercie pour l'intérêt que tu portes à mes questionnements, mais acheter l'insigne du 3e BT n'est pas la question, surtout que j'ai celui que portait mon père.
J'interrogeais un éventuel collectionneur de la revue sus-citée pour savoir si je pourrais éventuellement avoir accès à la lecture de l'article concernant les bataillons thaï.

Bonne soirée,
Philippe
avatar
SixOfOne

Messages : 380
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 49
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Jeu 13 Fév - 17:33

Bonsoir à toutes et à tous,

Je reviens vers vous pour tenir un peu à jour mes démarches.

Il y a peu j'ai acheté le livre de Monsieur Alexandre LE MERRE, lieutenant en pays thaï. Aussitôt le livre entre mes mains, il fut dévoré dans l'heure ! J'ai noté tous les noms et les lieux dont certains sont identiques à celui du parcours de mon père et dans la même période. C'est alors que j'ai aussitôt pris contact avec la maison d'édition pour lancer un appel visant à entrer en contact avec Monsieur LE MERRE pour échanger sur le sujet.

Aujourd'hui, par deux fois, je viens de m'entretenir avec Monsieur LE MERRE âgé de 87 ans. Comme il m'a fait remarquer, le poids des années se fait tous les jours plus lourd et les souvenirs ont tendances à s'enfuir. Néanmoins, il est catégorique lorsqu'il dit ne pas avoir connu mon père alors que d'après mes recherches ils furent aux mêmes lieux, notamment au poste de Ban-Huoi-Choc, un col juste avant de descendre vers le poste Muang-Het au Laos. Aux mêmes lieux certes, mais assurément pas aux mêmes dates, puisque le Lieutenant LE MERRE à pris le commandement de ce poste vers fin 1951 (à confirmer) alors que mon père a du y passer plutôt sur l'année 1950 et début 1951.

Monsieur LE MERRE m'a bien expliqué qu'il ne connaissait quasiment personne du BT3, puisque le territoire à couvrir était grand comme un département français et qu'il fut chef de deux postes donc statique. Alors que d'après mes recherches mon père était plus mobile avec ses CLSM...

Pour terminer la conversation, il m'a dit qu'à sa connaissance, le dernier membre du BT3 ayant connu la période Bigeard serait le Colonel Courdesses.

Je doit le rappeler demain après-midi pour parler plus avant de tout ceci, aujourd'hui j'étais en voiture et n'avait pas toute l'attention suffisante pour profiter pleinement de toute la conversation, et j'ai surtout oublié d'aborder toutes les questions que j'avais préparées...

Suite au prochain numéro,

Bonne soirée,
Philippe

avatar
SixOfOne

Messages : 380
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 49
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  etienne1979 le Sam 22 Fév - 0:23

bonne nouvelle

bravo à toi pour le partage

plus haut est mentionné un certain lieutenant ROGER, peut-être le même qui est évoqué sur le lien suivant

http://bf.onu.en.coree.xooit.com/t1548-HOMMAGE-au-Colonel-Jean-ROGER-Chef-de-la-section-des-Pionnie.htm

bien à vous

etienne1979

Messages : 17
Date d'inscription : 15/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Mer 19 Mar - 21:53

Bonsoir à toutes et à tous,

Trois choses :


  • J'ai investi dans le livre de Michel David et Louis-Marie Regnier Les bataillons thaïs en Indochine. Très beau livre, de nombreuses photo, un texte clair et précis autour des opérations des BT1, 2 et 3. Malheureusement, je n'ai eu le temps que de le parcourir brièvement, j'ai trop de travail urgent en ce moment... Néanmoins, j'ai trouvé de nombreuses réponses à mes questions ! Enfin, je puis placer des faits aux bonnes dates et dans le bon contexte ! Ainsi, dès que je retrouve un moment, je réalise des cartes précises en fonction des évènements datés et remets dans l'ordre les éléments de mon récit et même compléterai le détail de certains d'entre eux.

  • La dernière fois que j'ai voulu rappeler Monsieur LE MERRE (Lt au BT3 de 1950 à 1952, puis prisonnier du VM de 1952 à 1954) je n'ai pas réussi à lui parler. Je le rappellerai dès que j'ai terminé la lecture de ma nouvelle acquisition de telle sorte que mes questions soient très précises. Il est néanmoins avéré que mon père et lui-même ont combattu ensemble au cours des combats dans la région de Laï-Dong/Thu-Cuc fin 1951 (j'ai la carte des forces en présence et surtout le détail de ce qui s'est passé, et j'ai fais le rapprochement avec l'une des anecdotes de mon père, je pense enfin en avoir compris le contexte ce qui me permet de la comprendre et de la rédiger correctement lors de ma prochaine mise à jour).

  • Et à la lecture de l'excellent article de Maoulen (commando-nord-vietnam-30-jean-salliot-chef-de-section) je viens de me souvenir que mon père nous racontait qu'il avait un garde du corps armé d'une Thompson qui dormait en travers de la porte de sa chambre, mais je ne me souviens pas si c'était en Indochine ou en Afrique...


Bonne journée à tous et à bientôt !

Philippe
avatar
SixOfOne

Messages : 380
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 49
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum