Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Dim 18 Déc - 21:12

Bonsoir à tous,

Ce sujet fait suite au sujet ouvert ici :
Poignard-à-identifier


Mise à jour du 17/10/2012

Etant donné que le sujet prend de l'ampleur, vue les contraintes techniques du forum je suis dans l'obligation de scinder en plusieurs messages l'ensemble de mon travail de recherche. Je vous invite donc à prendre connaissance de la mise à jour de ce travail à partir de la page 02 de cette conversation.


Dernière édition par SixOfOne le Jeu 21 Mai - 7:44, édité 41 fois
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Dim 18 Déc - 21:27

Voici mon père au centre du tissu de soie orné de l'insigne du 3e bataillon thaï
De part et d'autre du cercle central sont brodés les noms des villes qui ont marqué son passage en extrême-orient.

Il manque l'insigne des blessés de guerre... Mon père l'a fait disparaitre après que la Commission d'attribution des pensions militaires lui ai supprimé sa pension... Longtemps après son retour à la vie civile...

De plus, lorsqu'il a constitué ce présentoir commémoratif (sur la demande de ma mère) il n'a pas mis tous les insignes qu'il avait. Malheureusement, après son décès, je n'ai pas retrouvé les autres insignes... Enfants, il est possible nous ayons joué avec puisque je me souviens les avoir vu et les avoir tenu en main...



Dernière édition par SixOfOne le Lun 19 Déc - 17:58, édité 1 fois
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  Admin le Dim 18 Déc - 22:32

Bonjour,

Merci pour toutes ces informations ! Très intéressant.
J'avais rencontré le fils d'un ancien qui était adjudant chef à la même période que ton père au BT3, il faudra que j'aille le voir un de ces quatre et le mette en contact avec toi, cela vous aidera tous les deux sans aucun doute dans vos recherches mutuelles.

En attendant, tes détails sur le BT3 et les annecdotes sont très intéressantes, ça me rappelle les passages du livre du général Bigeard sur son passage au BT3. Nous avons eu la chance également que madame Bigeard nous parle longuement de son passage chez l'administrateur colonial à Son La, quand elle avait rejoint son époux au BT3. Un grand moment d'émotion.

Pour Bigeard qui fait sauter les hommes des non brevetés des bataillons thaïs, j'ai déjà lu ça ou entendu raconté par des anciens, il faudrait que je retrouve la source.

A bientôt,
Antoine.
avatar
Admin
Admin

Messages : 1601
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)

http://laguerreenindochine.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Lun 19 Déc - 17:32

Bonsoir à tous,

Antoine a écrit:Je pense que la consultation des JMO est le meilleur moyen d'en savoir plus. Le fond Indochine du SHD est regroupé sous la côte 10H. Une lettre de demande d'informations préalable est possible, si tu as besoin, je pourrais la faire transiter vers des liens "plus rapides". Tu m'envoies le document en PDF sur mon mail et je le transférerais à qui de droit.

Merci pour ton offre généreuse et qui tombe très à propos ! Je vais donc préparer un courrier et te le soumettre rapidement.

Ir a écrit:neanmoins ton pere a eu un parcours interessant au vu de la presentation que tu viens de nous faire. interessant aussi les passages d'une frontieres a l'autre...etc...a approfondir si tu le veux bien

Approfondir le sujet est mon objectif pour enfin être en mesure de compléter au mieux l'histoire de mon père qui fera partie de l'héritage que mon frère, ma soeur et moi-même offrirons aux générations qui arrivent après nous ! Tout en sachant que la tâche est loin d'être achevée puisque je dois faire la même chose sur ses deux périodes en Algérie...
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  Admin le Lun 19 Déc - 18:57

Bonjour,

Merci pour la mise en page de ton premier message. Clair, efficace, précis, on reconnait bien là le travail de quelqu'un qui a du sang de Bigeard boy dans les veines. Very Happy

Bel objectif pour les générations futures.
Juste une petite remarque sur la broderie. Je vois qu'elle est accrochée par des punaises. N'est ce risqué et cela ne provoquera t-il pas un déchirement de la soie dans les prochaines années ?

Pour l'insigne, cela me rappelle clairement l'insigne des GCMA. Les autres membres pourront certainement donner un avis similaire.

cordialement,
Antoine.
avatar
Admin
Admin

Messages : 1601
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)

http://laguerreenindochine.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Lun 19 Déc - 19:45

Bonsoir,

Merci pour le compliment !

La question de la broderie : cela fait plus de 30 ans que c'est fixé de la sorte et cela n'a pas quasiment pas bougé, toutefois ta réflexion est judicieuse, dès que j'aurais trouvé un autre moyen de stockage de cette broderie je l'appliquerais. Déjà, depuis trois ans j'ai recouvert le cadre pour le protéger de la poussière mais également de la lumière pour éviter que les couleurs ne perdent de leur éclat.

Quant à l'insigne que signifie l'acronyme GCMA ? EDIT : j'ai trouvé ! Groupement de Commandos Mixtes Aéroportés.

Bonsoir, Philippe.

NB : au fur et à mesure des jours je pense placer quelques photo supplémentaires pour illustrer le tableau chronologique.
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Mer 21 Déc - 1:54

Bonsoir,

En postant des numérisations que j'ai réalisé des manuels de formation militaire de mon père, j'ai fait une découverte à partir d'une mention manuscrite de sa main... "S.A.N.O. 3e BT". Dans un premier temps j'ai pensé à poste, un bureau du poste de Son-La... J'ai eu beau chercher un acronyme militaire de SANO... Rien. J'ai donc élargie ma recherche avec notre ami google en cherchant "indochine s.a.n.o" et voilà que très rapidement je découvre une opération militaire qui porte le nom de S.A.N.O. qui consista à défendre le poste de Pho-Lu, du coup j'ai cherché "indochine Pho-Lu"... Et là j'ai fait pas mal de trouvailles !

cf. 1950, manuels d'instruction militaire

Conclusion : mon père a très probablement participé à l'opération S.A.N.O. (cote 10H 1645, opération en 1950)
(dégagement de Pho-Lu, 11-16 février 1950 : à confirmer). D'après les rapides lectures que j'ai faite sur le sujet, soit il a fait partie de la colonne terrestre forte de 50 hommes qui a du rebrousser chemin, ou alors, il a sauté avec le 3e B.C.C.P., maintenant pour y voir plus clair, il me faut demander la consultation du JMO cote 10H 1645 !
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  Bawouan le Mer 21 Déc - 6:18

Bonjour,
Merci pour ce poste trés intéressant !
Pour l'insigne (avec parachute) que tu présentes comme ayant été porté sur une tenue blanche, c'est une breloque de conscrits qui était cousue à une cocarde, qui si elle reprend la symbolique du brevet para modèle 1936, n'a rien de Para, je ne penses pas que ce genre d'effets du commerce ait pu être porté sur une tenu réglementaire. Je suis catégorique, en ayant trouvée deux complètes en 20 ans de collection !
Sur le panneau "Souvenirs d'Indochine", qui est une pièce unique et magnifique, au dessus-des dates figure la "main de fatma" qui est l'insigne du "maintien de l'ordre en Algérie" .
Cordialement
Jérôme
avatar
Bawouan

Messages : 877
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Mer 21 Déc - 16:52

Bonjour,

Quant à la breloque de conscrit, certains m'avaient déjà laissé entendre qu'il ne s'agissait pas d'un réel insigne militaire. Par contre, je puis t'assurer qu'elle était cousue sur la tenue blanche de mon père, malheureusement je ne trouve plus la photo que j'ai faite de cette tenue avant de découdre la breloque, par contre, le tissu de la tenue est toujours marqué de la trace de l'insigne...

(Remarque : ma mère a retiré les boutons or en vue de faire nettoyer la veste, car les tenues blanches ont du mal a rester blanche !)


Pourquoi ne serait-il pas possible qu'on lui ai permis de porter cette "coquetterie" sur son uniforme pour faire référence au fait qu'il est sauté en opération en Indochine... Même si je sais bien que la Coloniale de cette époque n'était pas très disposée aux coquetteries en général !

Quant à l'insigne des forces de maintien de l'ordre en Algérie, c'est normal. Mon père a utilisé le souvenir d'Indochine pour réaliser un souvenir de sa carrière militaire complète + époque GMS, ainsi, il avait placé quelques uns des insignes obtenus sur 15 ans d'Armée. Pour être exhaustif, sur ce souvenir, il manque les insignes suivants :
- 2e D.B. (je l'ai dans une boite)
- 1er RMT (je me souviens l'avoir vu lorsque nous étions enfants, nous avons dû jouer avec... Disparu)
- B.M.O.C. : idem que le précédent
- D.M.A. 1 : idem que les précédent
- B.A.S.O. : idem que les précédent
- C.T.S. : idem que les précédent
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  Bawouan le Jeu 22 Déc - 7:30

Bonjour à tous,
Pour confirmer mes propos :

Cordialement
Jérôme
avatar
Bawouan

Messages : 877
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Lun 9 Jan - 18:02

Bonsoir à tous,

Depuis quelques jours j'ai pas mal avancé dans mes recherches à propos du parcours de mon père au sein du B.T.3

En effet, au lieu de chercher en fonction des photo plus ou moins bien datées qui renseignent sur des lieux, j'ai décidé de bâtir mon travail à partir de la carte du Tonkin sur laquelle j'ai enfin posé tous les villages et postes par lesquels il est passé, ainsi j'ai réussi à reconstituer plusieurs des pistes qu'il a parcouru à la tête de sa 53e puis 42e C.L.S.M., commando du BT3. Maintenant, j'ai enfin compris lorsqu'il nous disait avoir fait partie d'un groupe de commando... Les C.L.S.M. sont des petits groupes de commando qui effectuent des coups de mains (rappel des termes mentionnés sur sa citation au feu) en territoire profond dans les lignes ennemies, comme le fut le commando Vandenberghe par exemple.

De plus, sur cette carte numérisée j'ai réalisé des calques chronologiques pour placer tous les événements des années 1950, 1951 et début 1952, ainsi en fonction des points géographiques que mon père a pointés, soulignés ou cerclés, je fais des supputations de période en fonction des croisements temporels et géographiques... Je sais fort bien que ceci peut réserver des surprises... Donc, je ne considère pas ce travail comme ferme et définitif, il est juste là pour m'aider à donner un cadre dans mes recherches. D'ici peu, je posterai le fruit mon travail dans le but de connaître vos commentaires !

Actuellement, j'ai concrétisé :

  • 2 zones de nettoyage de villages à l'est de Son-La. Suite à ces nettoyages, construction ou réparation de postes, notamment les postes de Muong-Chen, Muong-bû (que mon père a commandé), Muong-Chum et Muong-Khieng ;

  • 4 voire 5 pistes que mon père parcourait avec la 53e puis la 42e C.L.S.M :

    • Vers le sud : Son-La ou Ban-Chi, Ban-Huoi-Chuoc puis Muang-Et au Laos ;

    • Vers l'est : Son-La, Na-San, Chieng-Dong, Ta-Khoa, Phiem-Ban, Ban-Mô et si on prolonge on va jusqu'à Thu-Cuc et Lai-Dong : mon père faisait cette piste dès janvier 50, puisqu'il a dit l'avoir faite à l'époque du capitaine Bigeard (voir msg plus haut : la photo de Phieng-Ban)

    • Vers le sud-est : Son-La, Na-San, Chieng-Dong, Yen-Chau, Co-Noï, Môc-Chau, Mai-Châu, Cho-Bo, Hoa-Binh

    • Vers l'ouest : Son-La, Tuan-Giao, Dien Bien Phu

    • Vers le nord/nord-est : Son-La, Muong-Bû, Ban Hit Dog, Muong-Trai, Ban-Po, Muong-Chen, Tu-Lé (région de Nghia-Lo / Gia Hoi)


    Dans le détail :

    • Ban-Mô : Le 3ème Bataillon Thaï [...] défend efficacement Ban-Mo durant toute une nuit, 300 cadavres de bo dois étant retrouvés au petit matin dans les barbelés de la position. / Le 26 novembre 1951, 552 hommes du 7e B.P.C. sautent sur Ban-Mo pour renforcer la position.

    • Thu-Cuc et Lai-Dong : L'appui fourni au 3e bataillon Thai (B.T. 3) dans la région de Lai-Dong. Thu-Cuc, au nord-ouest de Hoa Binh, est la plus remarquable réalisation de cette phase défensive. L'action du B.T. 3 du 26 octobre au 04 décembre 1951[...] L'Armée de l'Air fit savoir haut et clair qu'elle considérait que les opérations du B.T. 3 et le soutien qu'elle y avait apporté avaient obtenu un "résultat remarquable"


  • 1 mission au Laos : septembre 1950, Sam Neua. Le 04/08/1950 le 3e B.C.C.P. arrive pour construire/réparer un poste qui avait été détruit. Le BT3 arrivera à partir du 1er septembre 1950.

  • lr a écrit:néanmoins ton père a eu un parcours intéressant au vu de la présentation que tu viens de nous faire. intéressant aussi les passages d'une frontières a l'autre...etc...a approfondir si tu le veux bien
    Pour faire avancer le sujet de ta remarque, voici ce que je viens de confirmer : 1 parcours très difficile de piste : de Yen-Binh-Xa à Ban Hoa. (A l'est du fleuve Rouge). Mon père fait référence à cette piste dans sa chanson (postée sur le forum). Pour l'heure, cette piste marque la présence de mon père le plus à l'est de Son-La. Dans son aspect complet la piste est la suivante :

    • Phu Luong, Tuyên Quang, Vietnam
    • Thai Nguyên, Tuyên Quang, Vietnam
    • Ban Hoa , Tuyên Quang, Vietnam (Proche du poste de Phu-Yen qui fut attaqué en 1951)
    • Yên Bình Xã , Province de Hà Giang, Vietnam
    • Bac Quang, Hà Giang, Viêt Nam

    Pour le moment, je ne connais pas la date... Je m'avance à dire qu'il aurait pu la faire pour couper la route aux éléments en déroute de la 312e Division du V.M. qui se replie en direction de Bac-Khan après l'échec de l'attaque de Nghia-Lo (03 au 10/10/1951). Je sais qu'à cet endroit à cette période le G.C.M.A. courait après le V.M. En persévérant et surtout avec les JMO, j'espère éclaircir tout cela !

  • 1 action localisée : de Cho-Bo jusqu'à Ky-Son / Hoa-Binh qui doit se situer, logiquement entre le 23/11/1951 et le 31/01/1952.


De plus, à force de chercher sur le net... Et tout à fait par hasard, je suis enfin tombé sur les références des JMO associés au 3e bataillon thaï ! Pour ce que cela pourrait éventuellement vous servir, je partage l'information :

SERVICE HISTORIQUE DE LA DEFENSE
DEPARTEMENT INTEARMEES, MINISTERIEL ET INTERMINISTERIEL
Inventaire des archives de commandement et journaux des marches et opérations
des formations de l'armée de terre, 1946-1964
(sous-série GR 7 U)

INDEX

Philippe SCHILLINGER Conservateur général honoraire
Asuncion LEVY adjoint administratif
Michel Serge HARDY Officier honoraire

2005

3e BATAILLON THAI
créé le 1er octobre 1949
Indochine
dissous le 31 mai 1954

7 U 2951

16. JMO ....................................... novembre 1949-décembre 1951
17. JMO ............................................... mars 1952-décembre 1953
18. Organisation et mise sur pied ..................................1949-1954
19-20. Registre et pièces des actes administratifs .........1949-1954
21. Encadrement ............................................................1950-1952
22. Liste des personnels européens ........................................1952
23. Effectifs autochtones ...............................................1951-1954
24. Besoins en personnels et matériels ...................................1949
25. Opérations ...............................................................1952-1953
26. Emploi .....................................................................1952-1953
27. Mouvements .....................................................................1953
28. Inspection .........................................................................1950

Bonne soirée, Philippe.


Dernière édition par SixOfOne le Mar 10 Jan - 10:03, édité 9 fois
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  lr le Lun 9 Jan - 19:21

bonjour

je ne pense pas que les CLSM aient ete des commandos mais plutot des elements locaux recrutes sur place et charges de tenir le terrain, payes ici par l'autorite militaire d'ou le M de CLSM, et lies que par un contrat moral et qui pouvaient quitter l'unite a leur demande...
la tentative de degagement du poste de Pho Lu en fevrier 1950 a ete un echec pour le 3°BCCP entrainant de lourdes pertes pour les paras et aux elements du 2°bataillon Thai qui tenaient la region.le poste de Pho Lu etait lui tenu par la 6°compagnie moins une section soit 90 hommes dont 3 officiers, 2 lieutenants, 1 sous-lieutenant et 20 europeens; il tiendra 6 jours jusqu'au 14 fevrier et il y aura 11 rescapes qui aurons pu s'echapper a la faveur de la nuit...ils aurons fait face a 5 bataillons de la division 308

lr study
avatar
lr

Messages : 1400
Date d'inscription : 31/12/2008
Localisation : bord de la mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Lun 9 Jan - 20:26

Bonsoir,

[J'ai fait un edit du message précédent pour en étoffer son contenu.]

lr a écrit:je ne pense pas que les CLSM aient ete des commandos mais plutot des elements locaux recrutes sur place et charges de tenir le terrain, payes ici par l'autorite militaire d'ou le M de CLSM, et lies que par un contrat moral et qui pouvaient quitter l'unite a leur demande...

J'ai beaucoup lu avant de tirer mes conclusions... Bien que celles-ci ne soient pas encore définitives... Je suis bien au courant des problématiques auxquelles tu fais référence, néanmoins :

Lieutenant-colonel Jean-Vincent BERTE a écrit:Dédiés à des missions de secteurs essentiellement : intégrés dans des Compagnies de Supplétifs Militaires (C.S.M. , 140 hommes) ces combattants irréguliers étaient employés soit à des missions défensives en tenant les postes aux lisières des villages soit en accompagnement des unités régulières en opérations. Dans ce dernier cadre, ils offraient l'avantage d'un éclairage efficace, de savoir déjouer les pièges, de connaître les méthodes et le camouflage propres au milieu.

Les compagnies les plus légères, appelées C.L.S.M. prirent aussi l'appellation de Commandos (Vanderberghe) et menaient des actions d'infiltration/coup de main dans la profondeur.

Indochine : les supplétifs militaires et les maquis autochtones
rédacteur : Lieutenant-colonel Jean-Vincent BERTE, Collège Interarmées de Défense

Quant au dégagement de Pho-Lu, il y a quelques jours j'ai trouvé toute sorte de documents très détaillés à son propos. J'ai donc des doutes quant à la présence de mon père sur cette opération. Le 3e B.C.C.P. largué trop loin s'est fait intercepté avant de pouvoir atteindre le poste... En pourtant, même au terme d'une très longue marche pour s'en sortir, arrivé à Lao Kay il ne reçu que du mépris de la part du général Carpentier...

A propos d'une ancienne conversation que nous avions échangée, suite à de nombreuses lectures je me rend compte que les effectifs européens étaient si faibles que dans bon nombre d'exemples on voit un simple sergent être à la tête d'une compagnie autochtone et être chef de plusieurs petits postes. Et pour information, mon père avait ses certificats d'aptitudes techniques (C.A.T.) niveau 1 et 2 qui lui conféraient alors les qualifications de chef de section, ce qui me conduit à déduire qu'il a pu être à la tête, comme il le disait, d'un grand nombre de supplétifs ainsi que d'un, voire plusieurs postes en fonction des périodes.


Dernière édition par SixOfOne le Mar 10 Jan - 9:23, édité 1 fois
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  lr le Lun 9 Jan - 22:11

bonjour

d'accord avec toi pour les unites de suppletifs et effectivement de nombreux commandos sont d'anciennes unites de suppletifs; commando Rusconi ex 101°CLSM, commando Vandenberghe ex 11°CLSM ou commando Romary ex 170°CLSM...bref de toute facon ca resoud pas notre probleme
quand au 3°BCCP, le capitaine Cazaux son chef c'est fait sacquer il me semble a la suite de cette triste affaire

lr study
avatar
lr

Messages : 1400
Date d'inscription : 31/12/2008
Localisation : bord de la mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Mar 10 Jan - 8:02

Bonjour,

J'allais oublier une nouvelle trouvaille qui date de peu :

Le lieutenant Bernard Bole du Chaumont rejoint Hanoï en février 1948 et est affecté dans la zone Nord Ouest à Son La. Promu lieutenant le 10 juin 1949, il est officier de renseignement du 3ème Bataillon Thaï où il surveille la frontière de Chine. De retour en métropole en juin 1950, il retourne en Indochine dès août 1951 avec le 5ème Bataillon Colonial de Commandos Parachutistes et combat très durement en Annam et au Tonkin et, à la tête d’un commando du GCMA, il mène des actions sur les arrières des Viets.

Cette information apporte une pierre à l'édifice des propos de mon père qui nous disait avoir fait du renseignement. De plus, l'information fait référence à la frontière de Chine ce qui pourrait confirmer la période de la photo de la frontière de Chine (postée dans mon premier message), et au fait que mon père disait avoir été en Chine et faillit se faire capturer alors qu'il était du côté Chinois.

Bonne journée, Philippe.
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  le 6 le Mar 10 Jan - 9:08

Bonjour à tous ,

Sixofone , ton premier message de ce post est remarquable de précision ...

Pour une fois , un Ancien a livré ses souvenirs ...

Les bibliographies de nos Anciens d'Indo , m'ont toujours impressionnées et elles m'ont toujours imposé un énorme respect ...

( Ce qui , plus de 60ans après , et avec les " paramètres actuels ... " : Est-ce que j'aurais été capable ... )

C'est un réel plaisir que de vous lire ... De plus ,la qualité des intervenants élève toujours le débat ...

Forum de qualité ! clown
avatar
le 6

Messages : 119
Date d'inscription : 05/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  COLO le Mar 10 Jan - 9:08

Je me régale ! C'est magnifique !
avatar
COLO

Messages : 320
Date d'inscription : 26/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  Admin le Mar 10 Jan - 11:24

Bonjour Philippe,

Merci pour tous ces compléments d'éléments très intéressants et enrichissants pour notre connaissance de ce conflit et de ces hommes.
Pour la photo du poste avec le capitaine Bigeard, j'ai été bien habitué cet été à le repérer sur des photos, je parierais à coup sur qu'il s'agit du 2ème, debout, en partant de la droite.



cordialement,
Antoine.
avatar
Admin
Admin

Messages : 1601
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)

http://laguerreenindochine.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Mar 10 Jan - 13:14

Bonjour Antoine,

Voici un morceau de la photo à la résolution initiale à laquelle je l'ai numérisée :



Cela n'aide en rien la reconnaissance des personnes... Un jour, j'irais voir un vrai photographe (qui se font de plus en plus rare) qui pourra certainement obtenir un meilleur résultat en faisant un tirage de la photo avec un vrai agrandisseur comme on faisait "autrefois" Smile J'ai bien quelques négatifs mais je ne pense pas en avoir un de cette photo... Je me pencherais tout de même sur le sujet un jour ou l'autre.

Néanmoins, en regardant bien cette photo, on constate au premier d'oeil que certains petits postes étaient tenus par un très petit nombre de supplétifs et partisans.

Bon après-midi, Philippe.
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  lr le Mar 10 Jan - 13:48

bonjour

au sujet du lieutenant Bole du Chaumont, j'ai trouve ca dans le bouquin de Muelle et Deroo sur les services speciaux en page 27:
nous sommes en 1952
"A Lai Chau, le lieutenant Bole du Chaumont se voit confine dans des activites de formation(petits cadres et radios destines aux compagnies suppletives thaies). Cependant il parvient a installer discretement quatre equipes radio autochtones dans les villages bien situes afin d'obtenir des renseignements sur l'ennemi mais il ne recoit pas l'autorisation de constituer une infrastructure utilisable en cas d'invasion"

lr study
avatar
lr

Messages : 1400
Date d'inscription : 31/12/2008
Localisation : bord de la mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Mar 10 Jan - 15:34

Bonjour à tous,

Voici un aspect de la carte de mon père sur laquelle je travaille, par soucis d'économie du serveur d'image j'ai coupée la carte et j'ai l'ai très compressée d'où les artéfacts de compression fort nombreux, néanmoins la lecture est préservée :



Légende :

  • Triangles jaunes : accrochages pour pacifier les villages puis construction de postes
  • Triangles fushia : lieux pointés par mon père... Je cherche à quoi ils correspondent.
  • Lignes de couleurs : les pistes identifiées


La piste verte Son-La / Ba-Mô m'a demandé un travail acharné. J'ai réussi à la reconstituer définitivement dimanche dernier grâce au support de cartes au 1/250000e avec les noms d'époque (pour la majorité des localités) trouvées sur internet, ainsi j'ai pu déterminer qu'il existait une piste, je l'ai suivi et ai enfin trouvé le bon village Phiem-Ban (autrement orthographié Phieng-Ban ou Phien-Ban) puis le fameux Ban-Mô ! Parce que des Ban-Mô... Il y en a pas mal au Tonkin ! Notamment un qui se trouve à quelques kilomètres de Dien Bien Phu ce qui m'a causé bien des interrogations... Surtout lorsque je lisais l'annotation de mon père : Phiem-Ban sur la piste de Ban-Mô... Même chose pour Lai-Dong ! Bref, aujourd'hui toutes les petites localités sont bien positionnées !

Sur l'Est de la carte, vous pourrez visualiser par vous-même la fameuse piste dont je vous parle depuis le premier jour : Yen-Binh-Xa / Ban-Hoa qui ne fut pas une partie de plaisir.

Bonne lecture ! Philippe
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Mar 10 Jan - 17:27

Bonsoir à tous,

Je reviens suite à un coup d'oeil plus approfondi sur la carte... En l'inspectant avec très grande attention je viens de découvrir un nouveau "trajet" que mon père a tracé au crayon de couleur rouge : Hanoi - Nam Dinh - Thai Binh

Je ne sais pas à quoi correspond ce tracé. Peut-être s'est-il offert un voyage en avion alors qu'il attendait le jour de son départ lors de son séjour de quelques jours à Hanoi en mars 1952... Le point d'arrivé sur l'estuaire du fleuve rouge parait tout de même étrange... Et en cherchant un peu, j'ai affiché les uns après les autres les calques qui mettent en scène les différents événements des années 1950 à début 1952 et voici en image ce que j'ai trouvé... Pour vous laisser voir, comme moi, les traits rouges originaux j'ai limité la transparence du trait que j'ai ajouté pour accentuer le trait original sur la carte. Attention : je répète, l'interprétation de ce trajet, à l'heure actuelle, n'est que pure spéculation : opération au cours de la bataille du Day qui s'est déroulée de mars à mai 1951 Smile



Dernière édition par SixOfOne le Mar 10 Jan - 18:21, édité 2 fois
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  lr le Mar 10 Jan - 17:32

bonjour

dis moi, il aurait pas croise Cho Quang Lo a la frontiere de Chine lorqu'il faisait les va et viens des deux cotes ?

lr study
avatar
lr

Messages : 1400
Date d'inscription : 31/12/2008
Localisation : bord de la mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  SixOfOne le Mar 10 Jan - 18:12

lr a écrit:dis moi, il aurait pas croise Cho Quang Lo a la frontiere de Chine lorqu'il faisait les va et viens des deux cotes ?

Franchement : je ne sais rien de plus que ce que j'ai déjà mentionné dans mes messages précédents. Tu sais, il n'était pas loquace sur les détails, nous n'avons eu des anecdotes qu'au cours de certains repas de famille chez nos cousins en été ou alors les très rares fois (2 ou 3 fois au cours de ma jeunesse) où, un dimanche après midi pluvieux, devant la cheminée qui crépitait, nous regardions les 3 albums photo de ses campagnes, mais il se contentait de nous livrer que les aspects "sympathiques" de ce qu'il a vécu (heureusement pour nous qui étions jeunes) ; même lorsqu'il abordait des sujets "terribles" (les pièges et les tortures viets ou félaghas, ou encore les assauts viets, etc.), il le faisait toujours sur un ton "léger" et rebondissait tout de suite sur autre chose. De plus, il a fait beaucoup de choses de 1946 à 1962... Et les photo dans les albums n'étaient pas totalement classées par lieux (maquis en france, AEF, Indo, AOF, Algérie puis Algérie parmi les GMS) ni même par années... Du coup, le parcours global était assez décousu, il sautait rapidement d'une anecdote de l'époque de l'AEF à une autre de l'époque GMS en Algérie... Pour tout dire, ce n'est que depuis l'an dernier lorsque j'ai décidé de tout mettre à plat que j'ai compris exactement la chronologie de sa jeunesse militaire. Même encore, lorsque j'ai commencé la présentation du fruit de mes recherches à ma mère, elle m'a avoué qu'elle n'avait jamais bien distingué tous les lieux, les conflits et tout ce qu'a fait mon père... Mon frère n'en savait pas plus et ma soeur... qui n'avait qu'entre 6 et 10 ans... Les albums de papa était un "spectacle" puisque notre père était très démonstratif lorsqu'il parlait.

En conclusion, le travail que je vous présente à propos de l'Indochine n'est que le cinquième de tout le travail que je dois faire pour reconstituer le parcours de mon père.

Bonne soirée, Philippe.
avatar
SixOfOne

Messages : 383
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 50
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  lr le Mar 10 Jan - 19:01

bonjour

je vais m'exprimer autrement...
tu ecris au debut de ton intervention que ton pere avait entoure trois noms de villages de la frontiere: Lang Mat, Co Phay (ou Co Pai ?) et Soc Ciang (ou Soc Khiang?); entre parentheses c'est moi qui souligne.
as tu pu les situer sur ta carte ?
de plus si j'ai bien compris ton propos ton pere passait seul la frontire pour collecter des renseignements...rare un truc comme ca !

lr study
avatar
lr

Messages : 1400
Date d'inscription : 31/12/2008
Localisation : bord de la mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum