Quelques vieux documents du paternel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques vieux documents du paternel.

Message  jowell le Dim 4 Déc - 11:24

Bonjour.
Voici une partie des documents que j'ai en ma possession ayant appartenu à mon père.

Son certificat d'engagement à la légion 1951, le deuxième , son premier matricule est rayé et le second est entouré

Livret militaire et carte de combattant.

Livrets individuels 3ème R.E.I et 5ème R.E.I.

Certificat de bonne conduite.

Diplôme de la médaille militaire.

Diplôme de la médaille "reconnaissance de la nation".

Avis de rectification (nom et date de naissance).

Ordre de mission datant de juin 1948.





avatar
jowell

Messages : 244
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 56
Localisation : Essonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques vieux documents du paternel.

Message  lr le Dim 4 Déc - 11:48

bonjour

alors la ces documents sont tout a fait exceptionnel
je vois qu'en 48 il se trouvait a dong khe; ca commencait a chauffer dur la bas !
merci

lr study
avatar
lr

Messages : 1400
Date d'inscription : 31/12/2008
Localisation : bord de la mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques vieux documents du paternel.

Message  Admin le Dim 4 Déc - 12:42

Bonjour,

Merci Joël de nous avoir présenté ces superbes documents ! Très intéressant.

cordialement,
Antoine.
avatar
Admin
Admin

Messages : 1601
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)

http://laguerreenindochine.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques vieux documents du paternel.

Message  le 6 le Dim 4 Déc - 18:11

Ce PATERNEL là , tu peux en etre fier ...

Le 3° REI puis le 5°REI ont lourdement payé pour notre Indochine Française ...

ET ..... A t-il été bavard ?? clown ...
avatar
le 6

Messages : 119
Date d'inscription : 05/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques vieux documents du paternel.

Message  jowell le Dim 4 Déc - 18:24

Bonsoir.
Bavard? bin non pas du tout et ç'est la tout mon problème,ça fait plus de dix années que je cherche , je m'informe auprès des forums pour essayer d'en savoir un peu plus, quand je lui posais des questions il me répondait "je ne me rappelle plus c'est loin tout ça" ou alors " t'en parler ?, tu ne comprendrais pas", de temps en temps il me balançait une anecdote mais c'était vraiment au compte goutte, heureusement que les forums comme celui ci existent , j'attends un courrier du BCAAM de Pau pour y voir un peu plus clair.
Joël.
avatar
jowell

Messages : 244
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 56
Localisation : Essonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques vieux documents du paternel.

Message  le 6 le Dim 4 Déc - 18:53

C'est " ahurissant " ...

Ces héros là sont tous pareils ... Ils ont pourtant écrit l'histoire avec un grand H !

Je suis sur tous les forums Paras du net , mais pour les faire parler clown c'est pas gagné ! ( J'ai pas éssayé la torture ... clown clown )

Alors via l'ANAI ...
Mais ils pensent plus au menu du rassemblement que de raconter leur parcours ! bounce
avatar
le 6

Messages : 119
Date d'inscription : 05/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques vieux documents du paternel.

Message  jowell le Dim 4 Déc - 19:02

Bonsoir.
Voici un coupon qui n'a l'air de rien mais ce coupon est le lien entre mon père et la légion. En 1945 mon père s'est engagé dans la police populaire Hongroise afin de subvenir au besoin de sa famille , il avait 17 ans.
Il croyait que cette police irait dans le sens du peuple et quand il s'est rendu compte que ce n'était qu'une milice sanguinaire il déserta à la veille de sa nomination comme lieutenant de police.Il traversa le rideau de fer sous un wagon (comme dans les films) mais en Autriche il sera arrêté par une patrouille, n'ayant aucun papiers il sera interné dans le camp n°5 de Klagenfurt (Autriche).En 1946 comme tout le monde le sait ça commence à barder en Indochine, et la légion est venue chercher de la chair à canon, mon père avait le choix entre la marine Américaine et la légion, étant atteint du Scorbut un légionnaire recruteur je suppose lui a dit:"si tu t'engages dans la légion , la légion te soignera", et du coup le voila parti pour 5 ans dans cette unité d'élite.


Voila tout ce que j'ai trouvé concernant ce camp pendant la ww2.
Klagenfurt (Kl)
Kommando du KL Mauthausen: C’est la Waffen-SS qui obtient l’ouverture de ce Kommando où elle utilise, à partir de novembre 1943, des détenus à la construction d’une caserne qui doit servir de centre de formation pour ses futurs cadres.
Prison située dans l’Autriche actuelle, en Carinthie. Maison d’arrêt du tribunal du Land.
avatar
jowell

Messages : 244
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 56
Localisation : Essonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques vieux documents du paternel.

Message  Ramuncho le Ven 9 Déc - 7:23

jowell a écrit:Bonsoir.
Bavard? bin non pas du tout et ç'est la tout mon problème,ça fait plus de dix années que je cherche , je m'informe auprès des forums pour essayer d'en savoir un peu plus, quand je lui posais des questions il me répondait "je ne me rappelle plus c'est loin tout ça" ou alors " t'en parler ?, tu ne comprendrais pas", de temps en temps il me balançait une anecdote mais c'était vraiment au compte goutte, heureusement que les forums comme celui ci existent , j'attends un courrier du BCAAM de Pau pour y voir un peu plus clair.
Joël.

Bonjour jowell, il avait raison, difficile de comprendre pour un "profane" !! De là le "silence" des Anciens sur leurs combats. Ne lui en veux pas Amitiés Ramuncho
avatar
Ramuncho

Messages : 649
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques vieux documents du paternel.

Message  Cath110867 le Dim 26 Jan - 0:58

Bonsoir ! Very Happy 

Une petite parenthèse hors-sujet concernant ta remarque, Jowell, sur l'épisode « Klagenfurt » vécu par ton père.

jowell a écrit:
Voila tout ce que j'ai trouvé concernant ce camp pendant la ww2.
Klagenfurt (Kl)
Kommando du KL Mauthausen: C’est la Waffen-SS qui obtient l’ouverture de ce Kommando où elle utilise, à partir de novembre 1943, des détenus à la construction d’une caserne qui doit servir de centre de formation pour ses futurs cadres.
Prison située dans l’Autriche actuelle, en Carinthie. Maison d’arrêt du tribunal du Land.


J'ai pas mal planché, par le passé, sur la question des camps et sous-camps SS. Et bien que n'ayant pas les moyens de m'offrir la « Bible » américaine sur le sujet, j'en ai une bonne partie sous forme de PDF, issue de l'ami Google Books et autres plate-formes du genre.
Du coup j'ai jeté un œil pour voir si, dans les pages en ma possession, il y aurait un petit quelque chose sur ce camp. Bingo !

Si je me trompe pas, il s'agit bien du camp autrichien Klagenfurt-Landorf, sous-camp de Mathausen chargé, entre autres, de la construction de l'École des SS-Junkers.

Et donc je t'ai recopié le passage en question, lequel est en anglais (si besoin est je peux traduire).
Comme ça, tu en sauras un tout petit peu plus sur les conditions de captivité de ton père dans ce camp.


« A Mathausen subcamp was planned for the barracks as support for its planned expansion. According to former Mathausen camp recorder Hans Marsalek, the Klagenfurt-Lendorf concentration camp was established on November 19, 1943, at the request of the Bauleitung der Waffen-SS und Politzei (Waffen-SS and Police Building administration) Klangenfurt.

The Klagenfurt-Lendorf prisoners worked on buildind accommodations for the SS-Junkers, the stables, and air-raid shelters (underneath present-day Koglsiedlung). They also excavated the ground for a pond for firefighting and for a swimming pool and worked on repairing bomb damage, mostly in the area of the Klagenfurt main railway station.

Surviving Mathausen transport lists confirm that the number of prisoners in the  Klagenfurt-Lendorf subcamp varied between 80 and 130, with the high point being 130 between August 31, 1944, and December 31, 1944. The strength lists both before after those dates give the number as 80 Mathausen prisoners. There were 15 SS men, 1 SS officer, and 14 SS guards from Mathausen who were transfered to Lendorf. This is at least the number that is documented for the period between March 19 and April 30, 1945.

The prisoners' barracks were located in the inner sanctum of the barracks, most likely close to the workshops. They included the camp's office and the infirmary. The barracks were surrounded with a barbed-wire fence (not electrified) and two guard towers (outside the fence). As was customary, the SS guards' barracks were located outside the concentration camp area.
There were labor detachments in addition to the construction detachments : smal detachments worked in the kitchen and workshops ; they also removed bomb rubble and worked on the SS settlement (Siedlungsbau) outside the barracks.

The prisoners deported to Klagenfurt-Lendorf were overwhelmingly Germans, Austrians, Czechs, Poles, Italians, Russians, Spaniards, French, and Yugoslavs. They were « political » prisoners. The camp commandant was an Austrian named Konradi, with the rank of SS-Hauptsturmführer. He is said to have committed suicide before the partisans or the British entered Klagenfurt.
The camp elder, a German political prisoner, was Erich Brose. He was later replaced by a Czech, Stefek (a soldier for the Republicans in the Spanish Civil War), when Brose was returned to Mathausen. Brose and the camp recorder Stepanik are alleged to have betrayed their comrades for listening to an enemy radio station (Feindsender). Stepanik hanged himself on June 26, 1944, because he feared he would be sent back to Mathausen.

German political prisoner Kaspar Bachl, who was part of the settlement construction detachment (Siedlungsbaukommando), was able to escape on November 15, 1944, dressed in an SS uniform, which he had hidden on the construction site. He and another prisoner, also dressed as an SS man, were soon recaptured and returned initially to the barracks and then to Mathausen. Another prisoner, possibly the Soviet Russian Julius Zirowka, WAS SHOT ON April 15, 1945, while « trying to escape ».

Postwar statements by camp survivor Franz Nikola are that Klagenfurt-Lendorf was « a relatively good camp » and should not be compared with the Mathausen camp. This is confirmed by Otto Vostarek, who stated in an interview that the SS men in the Klagenfurt-Lendorf concentration camp were not so « zealous » (diensteifrig). The beds even had their own bed linen. The food was almost the same as that of the SS – but smaller portions without meat. There was, despite orders to the contrary, contact and conversations with civilian workers in the barracks, for example, with the barracks or the sewerage workers. The latter are thought to have been in contact with the partisans.

Statements on the dissolution of the camp show the chaos in giving and implementing orders at the end of the war. In April 1945, a large transport of prisoners from Klagenfurt-Lendorf was to be evacuated to the Dachau concentration camp. Those prisoners who remained in the barracks were to pull down the prisoners' barracks and the SS guards' barracks by May 6, 1945. On May 7, these prisoners were taken by truck to the Loibl Süd subcamp, as an evacuation to Mathausen was no longer possible. It is also thought that the commandant of the SS-Junkerschule Klagenfurt-Lendorf refused to carry out a Mathausen order to murder all the prisoners before they fell into ennemy hands.

The Yugoslav prisoners were released in the Loibl Süd subcamp ; a group of Austrians and Germans were collected by the Klagenfurt-Lendorf camp commandant, Konradi, and taken back to the camp, where they were put in SS or Wehrmacht uniforms. They were to kill the camp's SS who tried to flee.

Another group of prisoners, Poles, French, and Luxembourrgers, among others, who remained in the Loibl Süd subcamp, « accompanied » SS guards through the Loibl Tunnel. They were living shields, protection against partisans who controlled the Loibl Valley. This group also returned to Kärnten from the Loibl Süd subcamp, where they were liberated from their « companions » by partisans in Rosental.

Although Klagenfurt had been heavily bombed by Allied aircraft on January 16, 1944, and was attacked from there many times after that, the SS caserne was never hit. It is true that a bomb landed nearby, but the damage from the shock waves of the bomb was only slight.

The conditions in the Klagenfurt-Lendorf camp offered the prisoners better survival chances than they would have in the Mathausen main camp. Individual strategies for survival could be planned and had more chances of success. The camp prisoners « profited » from the easily comprehensible and regular command structures of the military environment. There were scarcely any excessive beatings or other arbitrary acts of violence. The death rate in  Klagenfurt-Lendorf was low. Unlike other Mathausen subcamps, for example, the subcamp in the Loiblpass, the Klagenfurt-Lendorf camp did not have the reputation for « death through work » (Tod durch Arbeit).

The prisoner's greatest threat to life was a return to the Mathausen main camp, which was equivalent to a death sentence. »



Extrait du volume 1 de l'ouvrage encyclopédique « The United States Holocaust Memorial Museum Encyclopedia of Camps and Ghettos », en 7 volumes.
Page 223.

Fin de cette parenthèse HS, dont je m'excuse auprès des modos. Mais c'était pour la bonne cause...  Wink
avatar
Cath110867

Messages : 45
Date d'inscription : 24/12/2013
Age : 50
Localisation : Breizh

Revenir en haut Aller en bas

Bonjour Jowell

Message  bluna le Mar 22 Sep - 14:17

Les papiers de ton père superbe.

Peut être tu trouveras des réponses sur un forum ou je suis membre déjà quelque temps.

C'est lalegion.ch c'est en allemand mais il y a quelques légionnaires qui ont servi en Indochine.

Si tu veux écrire un texte à ces légionnaires je peux te le rédiger en allemand.


bluna

Messages : 2
Date d'inscription : 22/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques vieux documents du paternel.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum